Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Ce blog a pour but de partager avec vous nos connaissances et nos expériences de la croissance intérieure ainsi qu'éveiller et inspirer sur le chemin spirituel pour le bien de tous et de toutes.

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
EXPÉRIENCE DE MORT IMMINENTE SUITE À UN SUICIDE
EXPÉRIENCE DE MORT IMMINENTE SUITE À UN SUICIDE

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
Message de méditation du lundi 2 février 2021 vers 23 H
Message de méditation du lundi 2 février 2021 vers 23 H
Message de méditation du lundi 2 février 2021 vers 23 H

Message de méditation du lundi 2 février 2021 vers 23 H

 

Mes enfants bien aimé(e)s , mes enfants chéri( e)s,

Soyez toujours reconnaissant(e)s envers Mon Père qui vous accorde tant de grâces et de bénédictions. Vous avez bien souffert , vous avez été dans la détresse.

 

Le malin prend un méchant plaisir à vous écorcher pour vous éloigner de Moi. Moi je me sers de vos souffrances pour vous purifier et épurer votre âme. C’est comme le sculpteur qui écorche et taille le bois afin d’obtenir une belle œuvre. Ainsi votre âme sera plus légère , libre et disponible pour me servir.

N’ayez crainte , rien ni personne ne pourra vous séparer de Moi . Je suis venu pour la Vie afin de briser vos chaînes , vous guérir et vous purifier .

 

Continuez à témoigner de Moi. Je vous prépare une belle place près de Moi . Je vous accompagne chaque jour . N’ayez crainte , Je demeure à vos côtés.

Je vous aime ,

JÉSUS

 

PS : pour entrer au Ciel , vous devez vous présenter nu devant DIEU l’âme libérée de toute colère , haine ou rancœur.

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
RÊVE SIGNIFICATIF DU DIMANCHE 31 JANVIER 2021
RÊVE SIGNIFICATIF DU DIMANCHE 31 JANVIER 2021
RÊVE SIGNIFICATIF DU DIMANCHE 31 JANVIER 2021
Je décidais de participer à une course ou plutôt une épreuve d'endurance et de courage. Il n'y avait pas de prix du gagnant  et il n'y avait pas un seul gagnant ,mais tout ceux qui arrivaient au bout de la course étaient gagnants.
 
Nous étions des milliers sur la ligne de départ. Après avoir reçu quelques conseils et un peu d'entraînement , le signal de départ retentit.
Le parcours était semé d'embûches , de défis et d'obstacles. Il y avait des risques et très souvent il fallait dépasser nos peurs. Le temps n'était pas important , on pouvait s'arrêter pour manger ou se reposer un peu et continuer après.
 
Il ne fallait pas s'arrêter trop longtemps car on risquait de tout lâcher et d'oublier la course . Il n'y avait pas de rang car le premier ou le dernier pouvait être gagnant . Le but était d'arriver au bout du chemin. Persévérer malgré les obstacles et les défis. Les mots clés étaient PERSÉVÉRANCE et COURAGE.
La route était difficile et plus on avançait , moins étaient nombreux les participants. Plusieurs avaient abandonné et s'étaient perdus en route. Parfois il faisait noir et froid et nous étions fatigués.
 
Des pensées de découragement nous poursuivaient et on avait envie de tout lâcher. Nous étions souvent seuls sur la route.
 
Il fallait passer dans des passages étroits et sombres sans savoir ce qui nous attendait au bout du tunnel ou plus loin traverser une passerelle au dessus d'un fleuve agité et risquer de se noyer.
La peur le doute nous accompagnaient mais nous devions embarquer sur notre FOI en notre capacité et se dire que d'autres avaient réussi à passer et réussir à continuer jusqu'au bout du chemin.
 
On pouvait parfois s'arrêter pour se reposer mais pas trop longtemps afin de ne pas se distraire et perdre ainsi le but pour lequel nous avions participé au défi.
La route était rarement plane ou droite. Elle était semée d'embûches et de défis. La peur voulait nous accompagner ou le découragement nous arrêter. Mais une force intérieure nous invitait et nous pressait de ne pas s'arrêter , d'aller plus vite et de courir vers le but .
 
Je ne sais combien de temps avait passé. Tout ça me paraissait interminable .
 
Finalement , le dernier tournant arriva et je vis la ligne d'arrivée. Le ruban se brisa sur ma poitrine , j'étais parvenue au bout de la route.
Quelqu'un me serra dans ses bras et m'enlaça. J'avais réussi . J'étais vainqueure. 
On m'emporta sur une civière enveloppée d'un drap blanc épuisée, mais j'étais heureuse d'avoir réussi , d'avoir été jusqu'au bout !
BIEN AIMÉE

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
DANS LA VIE LE TALENT NE SUFFIT PAS
DANS LA VIE LE TALENT NE SUFFIT PAS

Nous rencontrons dans la vie des personnes très douées et souvent on tombe en admiration devant ce qu’elle sont capables de réaliser . Comme c’est le cas de Mme Julie Payette . Regardez le tableau époustouflant de ses succès académiques et professionnelles .

Avoir du talent , c’est très bien mais cela ne suffit pas . Car cela peut vous mener à la faillite de vous-même comme le disait très bien Maître Tam : ‘ Le talent  , l’argent  et la gloire vous amènent dans le fossé ‘

Pour comprendre cela , nous devons identifier à quel niveau et degré d’évolution ( niveau d’ËTRE ) les êtres humains appartiennent :

-     Catégorie 1 ou primaire = physique – émotionnel – intellectuel

-     Catégorie secondaire = génies – saints – immortels

-     Catégorie tertiaire = Initiés – grands maîtres -  bouddhas

 

Développer ses talents est indispensable mais ce n’est pas encore l’activité la plus haute car le talent appartient  au domaine de la nature inférieure . Pour la majorité des êtres  humains , leurs talents ne sont que l’occasion de nourrir leur nature inférieure . Souvent on voit que les gens doués n’ont rien de mieux que cultiver leurs talents afin de s’imposer aux autres, de se montrer partout pour être appréciés , applaudis , aimés à l’exclusion de tout autre considération.

 

Il est normal de cultiver ses dons et aussi apprécier les dons que les autres personnes possèdent mais il ne faut jamais perdre de vue que les talents sont encore l’expression de la nature inférieure – la personnalité – qui est égoîste , avide et vindicative.

 

Or que voit-on le plus souvent dans notre société ? Un homme , une femme se distingue dans le domaine intellectuel – artistique – cinématographique-  sportif – scientifique – politique etc…, tous  l’apprécient , l’invitent, l’embrassent , prennent des selfies avec … Les gens ne se préoccupent pas tellement de savoir s’il ou elle est bon – juste – honnête – généreux .

 

C’est pourquoi le maître Jésus a donné cet avertissement concernant la nature inférieure qui a encore sa juste valeur aaujourd’hui : ‘ Ne vous amassez pas des trésors ( argent – la gloire – la richesse )sur la terre,

-     où les vers ( émotions négatives : colère – haine – jalousie …) 

-     et la rouille (le stress oxydatif – la maladie ..)détruisent

-     , et où les voleurs ( pensées et idées négatives , erronées) percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors ( gratitude- pardon – miséricorde -) dans le ciel, où la vers  et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.…’’

 

Aujourd’hui , on ne regarde que les talents à travers les émissions comme Got talents -la Voix – dont Le but  est de découvrir les nouveaux talents  dans des domaines artistiques variés du spectacle, musique, danse, acrobatie, magie, comédie, etc…

 

Notre société essaie de cultiver chez les enfants et les adolescents des talents de toutes sortes . Rien ne paraît plus important de nos jours que de voir nos jeunes réussir leurs études et quelle joie pour les parents d’avoir des enfants qui deviennent des médecins – ingénieurs – chimistes- juristes – avocats – économistes – bilogistes – infectiologues …. Oui le monde entier est rempli de gens capables, talentueux , c’est extraordinaire comme les talents pullulent. Mais pourquoi tellement de capacités et de talents ne peuvent-ils pas sauver le monde ??? Au contraire , on dirait que ces gens contribuent à le détruire …

On peut briller à l’extérieur par des discours ou des écrits et c’est cela qui compte aux yeux des gens quand on écoute les discours politiques ou autres des gens talentueux . Mais intérieurement règnent le désordre , la laideur , la pourriture, le mensonge …cela n’a aucune importance.

 

Cultiver ses dons est une grave erreur lorsqu’on utilise seulement le centre intellectuel ( sciences )ou le centre moteur ( sports ) pour réussir dans la vie et qu’on laisse à l’abandon le centre émotionnel ( réussir sa vie ). Les dons doivent être mis à la 2ième place .

On ne se préoccupe pas de comment vivre les êtres : est ce que leurs pensées- leurs sentiments et leurs actes sont-ils en accord avec les lois divines cèd la pureté – la noblesse – l’authenticité – la grandeur ?

Un être qui est particulièrement favorisé par la nature doit s’efforcer de soutenir , de couronner ses dons et ses talents par des qualités morales et spirituelles et de les mettre au service de l’humanité pour le bien de tous.

 

Conclusion :

Il n’y a pas de quoi être admiratif de toutes les personnes talentueuses -brillantes  qui négligent la vie de l’âme , du cœur et de l’esprit . Il ne faut surtout pas se  fier elles . Comme ces personnes ne cherchent pas une nourriture spirituelle , la seule nourriture qui puisse combler le vide à l’intérieur d’elles ; elles sont comme des fauves affamés , et leur ambitions , leur avidité , leur voracité finissent fatalement par les entraîner sur des chemins dangereux pour elles-mêmes et pour leur entourage .

RECHERCHEZ D’ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE ET LE RESTE VOUS SERA DONNÉ DE SURCROÎT

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
SAUVÉE PAR  LA DAME BLANCHE D'ARROYO SUJAYAR
SAUVÉE PAR  LA DAME BLANCHE D'ARROYO SUJAYAR
 

Antonia Tamayo Beteta avait quatre ans lorsqu'elle s'est perdue dans la brousse. Cela s'est produit par une froide matinée de décembre 1979, lorsque l'hiver le plus rude a frappé les montagnes Albacete de son pays natal, Arroyo Sujayar. Les parents d'Antoñita, tels qu'ils la connaissaient à l'époque, se sont noyés dans le puits du désespoir. Où était la petite fille?

Les villageois ont organisé des raids de recherche, la Garde civile a fouillé tous les coins et Saturnino, le père de la jeune femme, est même allé la chercher pieds nus dans les montagnes, avec des esparteñas sur l'épaule, en signe d'offrande et de sacrifice. Peut-être que de cette manière, Dieu prendrait pitié des blessures de sa souffrance et lui rendrait sa petite fille. Le deuxième jour de suivi infructueux, personne ne gardait espoir. Si elle apparaissait, elle devait être morte, car supporter le gel la nuit semblait improbable, surtout quand, apparemment, la fille ne portait presque pas de vêtements. Les heures passaient, l'angoisse grandissait.

La garde civile soupçonna qu'elle avait été assassinée et commença à désigner des suspects, le principal, le père d'Antonia, Saturnino Tamayo. Cependant, le troisième jour le 1er  janvier 1980, le miracle s'est produit: des villageois l'ont trouvée à trois montagnes et trouvaient qu’elle était joyeuse.

. Naturellement, de nombreuses questions ont été posées à la petite fille. As tu eu peur? As-tu eu froid? As-tu -vu un loup? Comment as tu dormi?...

La fille a dit qu'elle n'avait pas eu froid ni peur parce qu'une dame qui traversait les montagnes l'avait enveloppée dans un manteau. Elle  lui donnait de l'eau claire à boire et  surtout, lui donnait courage et paix et elle dormait sur ses genoux.

Les voisins se demanderaient si la fille racontait des fantasmes. Quelle dame allait marcher dans les montagnes à ce moment-là?

 La petite  fille semblait aller bien, comme le certifie le personnel médical de l'hôpital où ils l'ont emmenée, pour effectuer les examens et examens pertinents. . Le personnel de santé qui l'a soignée à l'hôpital a qualifié l'événement de "miracle". La chose la plus inhabituelle de tout est que la fille a insisté sur le fait qu'elle était aidée par une très jolie dame, vêtue de blanc, qui la protégeait du froid en enveloppant sa cape autour d'elle et en lui donnant de l'eau pour qu'elle ne meure pas de soif. Mais qui était cette «dame protectrice»?

Personne ne pouvait expliquer au prodige, que cette aventure s'était terminée par une fin heureuse.

Le lendemain, les parents de la jeune fille sont descendus avec elle à l'ermitage de La Poveda pour remercier Marie  pour l'heureuse issue de l'événement. Quand la fille se tenait devant l'autel, elle regarda la Vierge de la Poveda et, changeant de visage, se mit à crier: "Celle-là! C'est la Dame qui s'est occupée de moi quand je me suis perdue dans les montagnes!"

 

 

CONCLUSION : Cette histoire de la Dame en blanche ne m’est pas inconnue .  Car elle me rappelait une histoire analogue qui est arrivée dans notre famille il y a  de cela bien des décennies. Ma mère me  racontait que la mère de mon grand père maternel un jour qu’elle se promenait à côté d’un petit lac , une belle dame habillée tout de blanc lui apparut . Cette dame lui disait ceci : ‘ Demain , emmène ton fils avant midi  hors de ce lac ‘ Puis elle disparut , mon arrière grand-mère ne savait pas comme prendre cela.. Écoutant son intuition de mère , elle emmena son fils hors du lac car mon grand père allait quasiment jouer tous les jours  à côté du lac. Effectivement , ce jour là vers midi  un autre enfant s’est noyé dans ce lac. Intriguée , la mère de mon grand père voulait savoir qui c’était cette dame. Elle demandait alors à une sœur d’une communauté catholique à côté qui lui disait que cette dame  c’était Mère Marie. Depuis ce jour là toute la  famille était devenue catholique. Depuis ce temps là , nous allons  visiter et prier à des endroits où notre Dame est apparue ( Notre Dame de Lavang au VN , Notre de la rue du  Bac à Paris , Notre Dame de Chartres ,  Notre Dame du sanctuaire du Cap de la Madeleine etc… )

J’ai constaté bien des fois que lorsque nous prions avec ferveur Mère Marie , souvent nos vœux sont exaucés ….Ma mère m’a appris quand j’étais jeune à prier Mère Marie . Dans notre époque trop technologique , nous oublions de prier et ainsi nous avons perdu cette foi intérieure précieuse qui comme une flamme brille à travers notre Cœur Sacré et nous donne le vrai Sens de la Vie ainsi qu’une plénitude pleine de Joie .

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
MESSAGE DE MÉDITATION DU DIMANCHE 17 JANVIER 2021
MESSAGE DE MÉDITATION DU DIMANCHE 17 JANVIER 2021
Mes bien aimé(e)s, 
Gardez votre coeur pur comme la colombe. Éloignez de vous les distractions.
 
Vous êtes né(e)s pour le Christ. Et le Christ est en vous.
 
Soyez encore plus vigilant(e)s dans la prière et la méditation.
 
Vos frères et vos soeurs ont besoin de vous.
 
Ce temps est un temps de purification.
 
Gardez l'Espérance dans vos coeurs. Soyez fort(e)s et courageux(ses).
 
Je viendrai vous consoler bientôt.
 
Je vous aime ,
JÉSUS

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
MESSAGE DU BOUDDHA GAUTAMA POUR L'ANNÉE 2021 ( 2 )

 

 

C'est ce qui m'a permis de passer le test d'être confronté aux démons de Mara.

 Vous connaissez peut-être l'histoire du bouddhisme, selon laquelle lorsque j'étais prêt à entrer dans le Nirvana, j'étais assis en méditation sous l'arbre, un arbre Bo. Tous les démons de Mara ont défilé devant moi et ils essayaient de toutes les manières de m'engager. Ils jouaient une pièce et ils voulaient que je sois aspiré dans la pièce et que je sente qu'elle avait une sorte de réalité. Une sorte de pouvoir sur moi. Une sorte de pouvoir sur le monde. Une sorte de pouvoir sur les autres.

Comment ai-je réussi le test?

 En vous connectant à cette expérience - JE SUIS. Quand il n'y a rien après le JE SUIS, il n'y a rien que les démons de Mara puissent utiliser pour vous engager.

 

Il y a comme Jésus l’a exprimé: "Rien de ce que le prince de ce monde a en vous." C'est donc le cœur de notre enseignement. Tout ce que nous vous avons donné a juste pour but de vous conduire vers cela, là où ce n'est pas une théorie que vous entendez. Ce n'est pas un enseignement extérieur que vous comprenez intellectuellement, c'est quelque chose que vous expérimentez. La plupart d'entre vous en ont fait l'expérience, certains sans en avoir conscience, mais beaucoup d'entre vous en ont fait l'expérience.

 

Une fois que vous en avez fait l'expérience, vous pouvez l'utiliser, vous pouvez vous appuyer dessus, vous pouvez utiliser nos outils pour résoudre ces traumatismes profonds, en remontant au premier traumatisme et même avant en tant qu'avatars. Ainsi, vous pouvez arriver à ce point où tout ce qui se passe sur terre, quoi que vous soyez engagé, il y a soit une conscience constante que vous êtes plus, que vous êtes (en quelque sorte) témoin de ce qui se passe au lieu d'être à l'intérieur de cela. maelstrom. Ou, au moins, vous êtes tout à fait conscient que vous pouvez à tout moment passer à la conscience JE SUIS, où vous n'êtes plus entièrement concentré dessus.

 

Qu'est-ce que l'homme?

 J'ai dit plus tôt: «En un sens, un être humain est cette attention, une conscience que vous choisissez comment vous concentrer.

Dans un sens, nous pourrions dire qu'au-delà de toutes ces choses extérieures qui se produisent autour de vous, vous êtes la conscience.

 Certaines personnes ont une conscience très étroite.

 Certaines personnes ont une conscience plus large.

Certains sont très concentrés sur eux-mêmes.

 Certains ont une conscience plus globale.

Quelle que soit sa portée, vous êtes la conscience.

Le choix essentiel, en quelque sorte le seul choix que vous faites est celui de «où concentrer votre attention».

 Saint Germain a dit il y a de nombreuses années "que l'homme est l'esclave de son attention" et bien sûr cela vaut aussi pour les femmes.

 

La question est donc de savoir sur quoi vous concentrez-vous?

 

Encore une fois, ce n’est pas notre intention, à notre époque, de dire sur quoi vous devriez concentrer votre attention. Il y a eu dans de nombreux âges passés et même aujourd'hui, même aujourd'hui parmi les étudiants en master ascensionnés, cette tendance à penser que le monde n'est pas spirituel, que par conséquent vous ne devriez pas porter votre attention sur les choses du monde.

 Vous devriez essayer de détourner votre attention des choses du monde et la concentrer sur les choses spirituelles.

 Beaucoup de gens à travers les âges ont fait cela, ils se sont retirés du monde, ont vécu dans une sorte de monastère, une sorte de retraite bouddhique (quoi que ce soit) un monastère chrétien, toutes ces différentes choses ou environnements que les gens ont créés là où ils ont retirés du monde, mais maintenant ils se sont concentrés sur certaines écritures, prières, rituels et chants et ils ont pensé: «Oh, je suis tellement spirituel, parce que je me concentre sur cela.

 

Mais vous voyez ma bien-aimée, beaucoup de ces gens n'ont pas été différents des gens du monde.

Les gens dans le monde avaient une idée dans leur esprit de ce qu'est la vie et de ce qu'ils devraient faire ou ne pas faire. Ils vivaient selon cette image mentale.

Les personnes spirituelles qui se sont retirées du monde avaient juste une image mentale différente, mais elles vivaient aussi leur vie basée sur l'image mentale.

Donc, ici, vous avez la majorité des gens qui vivent sur la base d'une image mentale du monde, et puis vous avez un petit groupe de personnes qui sont censées avoir une image mentale spirituelle. Mais c'est toujours mon image mentale bien-aimée et cela les a gardés aussi piégés dans l'image mentale que les gens dans le monde.

 

Ils n'étaient pas dans de nombreux cas, et ils ne le sont pas dans de nombreux cas, progressant en passant à une image mentale différente, car il s'agit toujours d'une image mentale.

Si votre attention est focalisée dessus au point où vous pensez; "C'est qui je suis, je suis une personne tellement spirituelle parce que je fais toutes ces choses extérieures", que faites-vous? Vous renforcez l'image mentale. Que font les gens dans le monde qui s'identifient au monde et qui vivent cette année 2020 a été si terrible à cause de la pandémie Corona et ainsi de suite? Ils renforcent l'image mentale.

 

Sur quoi vous portez votre attention, vous créez un flux d'énergie à travers vos quatre corps inférieurs vers cette image mentale.

Vous le renforcez, à la fois dans l'esprit collectif et dans votre propre esprit.

Vous renforcez la structure que cette image mentale a créée.

Plus vous le renforcez, plus l'énergie formera une attraction magnétique sur votre attention.

 Plus vous portez votre attention sur un sujet, plus l'énergie y circule.

 Plus l'énergie y pénètre, plus elle attire votre attention - plus l'énergie y pénètre et cela devient une spirale auto-entretenue.

 

C'est pourquoi les gens sont poussés à penser que la performance est réelle.

 Leur esprit a été aspiré dans ce vortex qu'ils ont eux-mêmes créé, et qui a également été créé collectivement au point que beaucoup de gens ne peuvent pas s'en sortir, mais ils ont quand même laissé leur esprit être entraîné dans ce vortex.

 Beaucoup de ces soi-disant personnes spirituelles, ont créé juste un vortex différent de celui de la plupart des gens dans le monde, mais cela a toujours attiré leur esprit dans ce s. De quoi parlent nos enseignements, de quoi ont-ils toujours été dans un sens? Sur quoi sont-ils clairement et manifestement énoncés dans cette dispense?

 C'est pour vous aider à détourner votre attention de l'image mentale et de l'expérience que «je suis».

Je suis plus que ces images extérieures, cette image de moi-même et de mes quatre corps inférieurs.

 Je suis plus que ça.

 Par conséquent, je n'ai pas besoin d'être entraîné dans ce qui se passe dans le monde.

 

Nous avons parfois parlé d'un concept de «maintien de l'équilibre spirituel». Il y a des enseignements, divers enseignements qui parlent de cela qu'il existe un groupe d'êtres hautement évolués dans l'Himalaya dont vous ne voyez jamais, dont vous n'entendez jamais parler.

 Certains ont entendu parler du maître non ascensionné Babaji, et il y en a d'autres. On dit qu'ils détiennent un équilibre spirituel pour la terre. Que signifie maintenir un équilibre spirituel?

 Eh bien, cela signifie en un sens que vous concentrez votre attention sur cet «être plus». Vous savez que vous êtes plus et en étant dans cet état de calme parfait, de paix intérieure totale, vous maintenez un équilibre parce que vous êtes toujours dans un corps physique.

Cependant, bien que je ne veuille pas diminuer le service rendu par ces êtres, ce que nous recherchons, ce que Saint Germain recherche à l'âge d'or, c'est un grand nombre de personnes qui peuvent maintenir un équilibre spirituel tout en étant activement engagées. dans la vie. (LE RAPPEL DE SOI )

Il est en un sens plus facile de garder l'équilibre lorsque vous êtes assis dans une grotte où vous n'êtes jamais dérangé, jamais mis au défi.

Naturellement, il est plus difficile de faire cela lorsque vous vivez une vie active.

Mais ma bien-aimée, ce qui fera vraiment une différence, ce qui amènera vraiment l'âge d'or de Saint Germain à se manifester beaucoup plus rapidement, c'est que nous avons un grand nombre de personnes qui peuvent être engagées dans la vie quotidienne, faire tout ce que vous faites, mais ayez cette conscience que ce n'est pas vraiment qui vous êtes.

 

En d'autres termes, vous êtes assis dans le théâtre, vous observez ce qui se passe sur la scène, mais vous êtes aussi (au lieu d'être complètement concentré sur la scène), vous êtes également conscient: «Je suis plus que cette performance».

Vous êtes conscient que les autres personnes dans le théâtre sont complètement attirées par la concentration sur la performance, mais vous avez toujours une partie de votre conscience qui est en dehors de celle-ci, vous vivez la performance comme une performance, pas comme quelque chose de réel que la plupart des les autres font.

C'est ainsi que vous maintenez l'équilibre spirituel qui est la polarité Omega pour ceux qui détiennent l'équilibre Alpha en étant retirés du monde.

 

C'est ce qui fait défaut depuis des milliers d'années.

Qu'il y a eu ceux qui ont vécu retirés, qui ont gardé un équilibre spirituel.

 Mais ils n'ont pas eu de polarité Oméga de personnes qui pourraient vivre dans le monde et être dans le monde mais pas du monde.

 C'est ce qui fera une énorme différence à cette époque, à cet âge dans lequel nous entrons, à ce que de plus en plus de gens arrivent à ce point où vous pouvez regarder ce qui se passe ici, et vous pouvez dire: «Je suis plus que ça .

 Je ne me laisse pas entraîner dans ce dans quoi je vois d'autres personnes.

Je n'ai pas besoin de m'y impliquer tellement, que cela dévore toute mon attention et je finis par nourrir mon énergie dans un vortex qui m'attire.

 

En fait, vous pouvez arriver à un point où vous en faites une décision consciente.

«Je ne permettrai à aucun de ces vortex collectifs de tirer sur mes quatre corps inférieurs.»

C'est, au fait, également un moyen d'améliorer votre santé physique, de ne pas permettre aux vortex collectifs de tirer sur votre corps physique, ou votre corps émotionnel, votre corps mental, votre corps identitaire, vous n'êtes pas attirés.

Par conséquent, vous pouvez rester en dehors de ces schémas réactionnaires dans lesquels la plupart des autres personnes sont attirées.

Vous pouvez être dans le monde mais pas du monde.

Vous pouvez vous asseoir sous l'arbre Bo, regarder le défilé des démons de Mara et ne pas les engager.

 Mais après un certain temps où vous sentez que vous leur avez permis de faire leurs tours, vous pouvez mettre la main au sol et dire: «Vajra, Vajra, Vajra, j'affirme mon droit d'être le Christ, d'être le Bouddha sur terre. "

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
MESSAGE DE BOUDDHA GAUTAMA POUR L'ANNÉE 2021 ( PARTIE 1 )

Ascensionné Maître Gautama Bouddha par Kim Michaels, 31 décembre 2020

SUR QUOI CONCENTREZ-VOUS ?

 

Je suis le Maître Ascensionné Gautama Bouddha. Qu'est-ce que la terre? Qu'est-ce que la terre? Eh bien, cela peut être décrit de plusieurs manières bien sûr, mais une manière est de dire que c'est une performance comme vous voyez dans les films, dans un théâtre. Aujourd'hui, beaucoup de gens dans le monde d’aujourd’hui, avec Internet, avec la télévision, avec des films, ont rarement assisté à un spectacle de théâtre en direct, beaucoup de jeunes ne l’ont jamais fait. Ceux d'entre vous qui ont, sauront que parfois il peut y avoir un changement dramatique soudain dans la pièce, un événement dramatique se déroule sur la scène et tout d'un coup vous entendez ce halètement, halètement collectif où tout le monde réagit en même temps.

 

Cela vous montre que tout le public était tellement entraîné dans la pièce, qu'ils avaient en fait oublié qu'ils s'étaient préparés à la maison, avaient pris une douche, se sont rasés, se sont habillés, conduits au théâtre, ont garé leur voiture, sont allés au théâtre. , remirent leurs vêtements dans l'armoire, puis allèrent au théâtre et s'assirent, regardant autour d'eux pour voir qui d'autre était là, et toujours dans leur esprit ayant toutes ces pensées sur leur vie quotidienne.

 Puis, une fois que la performance a commencé, même s'ils savaient que ce qui se passe sur scène n'est que faire croire, c'est juste une histoire qu'un dramaturge a écrite il y a peut-être des centaines d'années, encore - progressivement, ils sont tellement entraînés à se concentrer attention sur la performance elle-même qu'ils oublient toutes ces choses.

 Ils oublient ce qui les a amenés là-bas, ils oublient leur vie quotidienne, et maintenant ils sont complètement entraînés dans ce qui se passe, sur scène, et c'est pourquoi quand soudainement il y a un événement choquant, ils réagissent comme un seul.

 

Ceci ma bien-aimée est la terre. À l'origine, vous saviez tous dans quoi vous êtes entré, pourquoi vous êtes entré, que c'était exactement ce que nous avons appelé un simulateur de réalité.

Si vous regardez la planète Terre aujourd'hui, vous voyez que la plupart des gens sur terre, la grande, très grande majorité, ils sont comme ces gens dans le théâtre qui ont oublié d'où ils viennent, ils ont oublié qu'il y a un monde en dehors du théâtre .

Ils ont oublié qu'il se passe quelque chose d'autre, que c'est une histoire qui est mise en scène sur scène. Ils sont devenus aspirés dans la pièce, la performance. Au lieu de considérer la performance comme quelque chose qui peut les aider à acquérir des idées et à changer leur conscience, ils pensent maintenant que c'est réel, c'est un monde réel et ce qui se passe sur scène sont de vrais événements.

 

Maintenant, je sais très bien que lorsque je dis cela, et je le fais bien sûr délibérément, cela créera une réaction chez de nombreuses personnes. Ils diront: "Eh bien, est-ce que vous nous dites que le monde n'est pas réel, que les millions de personnes qui ont eu le virus Corona au cours de cette année et les nombreuses personnes qui sont décédées et tout cela n'était pas réel?"

Bien sûr que non! Quand vous êtes dans un théâtre, c'est une scène, il y a des gens sur cette scène. Ils sont réels. Ils peuvent être habillés de costumes maquillés, mais ce sont de vraies personnes qui jouent la pièce.

 

Quand je dis qu'ils ont oublié que ce n'est pas réel, ce qu'ils ont oublié, c'est qu'ils ne sont pas des êtres humains - mais des êtres spirituels.

 Vous êtes ici pour découvrir les performances qui sont surpassées sur terre. Ce qui se passe sur la planète est assez réel d'un certain point de vue, mais vous n'êtes pas un être humain, vous êtes un être spirituel, vous êtes ici pour vivre une expérience qui peut changer votre conscience. Tout ce qui se passe sur terre consiste à changer votre conscience.

 

Lorsque Shakespeare s'est assis là et a écrit ses pièces, il ne cherchait pas à divertir. Il cherchait à changer la conscience du public. Il n'essayait pas de faire croire aux gens qu'il y avait un prince du Danemark appelé Hamlet, car il savait qu'il n'y en avait jamais eu. Il essayait de faire découvrir aux gens une histoire qui changerait leur conscience, et c'est tout ce qu'est la terre. Maintenant, cela peut sembler insensible étant donné que tant de gens voient cette année 2020 comme une année très, très difficile.

 

Bien sûr, cela a été une année difficile pour beaucoup de gens, nous ne sommes pas aveugles à cela. Mais le fait est que ce qui va faciliter les choses pour les gens? Qu'est-ce qui facilitera la tâche des gens dans une année aussi difficile? Est-ce simplement pour les réconforter et leur dire à quel point c'était mauvais? Ou est-ce pour leur donner une perspective différente?

 

 Eh bien, étant donné que nous sommes des maîtres ascensionnés, quel est notre rôle? Notre rôle est de donner aux gens une perspective différente, c'est notre seule raison d'être sur cette planète. Nous sommes ici pour rappeler aux gens que bien que vous vivez sur la planète Terre, et bien que vous ayez un corps physique qui est très affecté par ce qui se passe, sur cette planète, vous n'êtes pas de la Terre, vous n'êtes pas défini par la Terre. , vous n'êtes pas défini par l'octave physique et vos corps physiques et vos esprits extérieurs. Vous êtes plus que tout cela.

 

Qu'est-ce que cela signifie dans son essence? Eh bien, dans son essence, cela signifie que y Vous avez ce que nous avons appelé l'humanité essentielle, un potentiel pour aller au-delà de vos expériences extérieures. Quel est le cœur de ce potentiel? C'est qu'il y a une partie de votre esprit, nous l'avons appelé le Vous Conscient, vous pouvez l'appeler comme vous voulez, mais il y a une partie de votre esprit qui vous permet, vous permet de faire une pause, de dire "arrêtez" toutes les pensées indisciplinées.

Je vais prendre du recul par rapport à la situation extérieure sur terre.

Je vais prendre du recul par rapport à ma situation personnelle.

Je vais m'éloigner de mon corps physique et de tout ce qui peut en souffrir.

Je vais m'éloigner de mon corps émotionnel et de toute agitation là-bas.

Je verrai prendre du recul par rapport à mon corps mental et à toute réflexion sur ce que je dois penser, comprendre et savoir.

Je prendrai du recul par rapport à mon corps identitaire et à toute tendance à m'identifier comme un être humain défini par des circonstances extérieures.

Je prendrai du recul jusqu'à ce que j'expérimente - je me connecte à cette partie de mon être, ma Présence JE SUIS, mon moi spirituel qui sait et n'a jamais oublié, qu'il n'est pas défini par la terre.

 

C'est votre humanité essentielle, l'essence de l'humanité que vous pouvez prendre du recul et vous pouvez vous connecter et vous pouvez expérimenter:

 

Je suis plus que ça.

Je suis plus que ce qui se passe sur cette terre.

Je suis plus que ce qui se passe dans mon corps physique.

Je suis plus que la tourmente de mon corps émotionnel.

Je suis plus que ces pensées dans mon corps mental.

Je suis plus que mon sens extérieur ou humain de l'identité.

"Je suis" et vous n'avez rien à ajouter après les mots "Je suis". Vous pouvez expérimenter JE SUIS. J'ai l'être. J'ai la conscience. J'ai une conscience de moi-même.

 

Que signifie la conscience de soi? Pour tant de gens, cela signifie que je suis conscient que j'existe en tant que cette identité, que j'ai ces pensées qui se passent dans mon esprit, ces sentiments que j'ai, ce corps que j'ai, cette situation extérieure que j'ai. C'est ma conscience de moi, je suis un être humain sur terre qui souffre, c'est ma conscience de soi. Mais la vraie conscience de soi, le noyau de la conscience de soi est simplement que «Je suis», Je suis conscient. Je suis conscient.

 

Il y avait un philosophe célèbre appelé René Descartes qui est célèbre pour avoir dit: "Je pense, donc je suis." Beaucoup de gens ont mal compris ses propos.

 Mais ce qu'il essayait de montrer, c'était qu'il avait pensé à tout ce qui pouvait être une tromperie, à tout ce qui pouvait être remis en question. Mais la seule chose qu'il ne pouvait pas remettre en question était - qu'il pensait, mais en réalité ce n'était pas la pensée en tant qu'activité dans le corps mental.

 Ce qu'il réalisa, c'était que la seule chose qu'il ne pouvait pas remettre en question était qu'il était conscient, il était conscient. C'était la seule chose qu'il ne pouvait pas remettre en question. C'est aussi la seule chose à laquelle vous pouvez vous connecter, de sorte que vous puissiez réaliser que vous n'êtes pas seulement des choses extérieures.

Lorsque vous vous éloignez des choses extérieures et que vous faites l'expérience de ce que je ressens, de la présence, de l'expérience, de la conscience, alors vous n'êtes plus entraîné dans le jeu sur la scène, la scène mondiale. Vous n'y êtes plus identifié. Vous n'êtes plus défini par lui.

À SUIVRE

Qu'est ce qu'un être humain?

 Dans votre essence, c'est ceci. Je suis, je suis conscient, je suis conscient de moi-même en tant qu'être. Maintenant, au cœur de cette conscience, il n'y a rien d'autre à ajouter, du moins rien sur terre parce que vous n'êtes pas toutes ces choses extérieures sur terre.

 La plupart des gens bien sûr ne le remarquent pas, ils pensent que ce sont les choses extérieures. Mais l'humanité essentielle, c'est que vous pouvez vous déconnecter de cela et par conséquent, vous pouvez expérimenter que vous êtes plus que les choses extérieures, vous n'êtes pas défini par elles. Lorsque vous avez cette expérience, l'expérience est réelle. Par conséquent, vous savez que la pièce qui se déroule sur scène, n'est pas réelle de la même manière.

 

Maintenant, au moment où vous vous éloignez de cela, je suis l'expérience et j'entre dans votre identité extérieure, votre corps mental, votre corps émotionnel, votre corps physique, alors ce que vous expérimentez à travers ces quatre corps inférieurs vous semble réel.

 C'est ce qui lui donne un sens de la réalité.

Mais vers quoi tout dans nos enseignements vous mène-t-il? Cela vous conduit vers cette réalisation. Qu'il y a une réalité au-delà du sens de la réalité que je reçois à travers mes quatre corps inférieurs.

 Il y a un sens de la réalité qui est plus grand que le sens de la réalité que je ressens à travers mes quatre corps inférieurs.

 Par conséquent, je ne suis pas vraiment défini par ce que j'expérimente à travers mes quatre corps inférieurs.

 Je suis défini en étant Qui Je Suis et en me connectant à ce sentiment de Je Suis.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
CROYEZ-VOUS AUX ''MIRACLES '' ?
CROYEZ-VOUS AUX ''MIRACLES '' ?
CROYEZ-VOUS AUX ''MIRACLES '' ?

1 Parties du Récit

1. Qui est Kathryn Kuhlman

2. Récit détaillé d'un miracle

3. Un participant décrit ces réunions

4. Un mot personnel de Kathryn Kuhlman

5. Un ancien membre du Congrès témoigne

 

 

  1. Qui est Kathryn Kuhlman ?

 

Née en 1907 aux États-Unis dans le Missouri, Kathryn prit la décision de donner la direction de sa vie à Dieu à l'âge de 14 ans, après avoir entendu la prédication d'un pasteur baptiste. Deux ans plus tard elle s'implique à son tour en apportant son propre témoignage lors de réunions publiques semblables. Par la suite elle va continuer à assister à d'autres rencontres, dont celles dirigées par l'évangéliste Price, dans lesquelles il proclame la réalité de la puissance de Dieu et de la guérison divine. Consacrée pasteur dans l'Église Baptiste, elle va prêcher publiquement pendant des années le message de l'Évangile (comment recevoir le pardon et le salut éternel en Jésus-Christ - NDLR).

C'est à 40 ans qu'elle commence à prêcher ouvertement la guérison divine, comme faisant partie intégrante du message de l'Évangile. C'est alors que des guérisons authentiques commencent à se produire. Pendant les 20 années qui suivent elle va animer de nombreuses réunions publiques, qui ont rassemblé des milliers de personnes. Elle y proclame en priorité la nécessité absolue de la réconciliation personnelle avec Dieu - ainsi que la réalité des miracles, comme signes démontrant l'amour et la puissance de Dieu.

Fait marquant, elle demandait systématiquement à ceux qui avaient été guéris de retourner voir leur médecin, afin d'obtenir un certificat médical attestant la guérison ! Pour elle le miracle physique, telle qu'une guérison, était juste un signe confirmant la vérité de la Parole de Dieu, la Bible, et une manifestation de l'amour et de la puissance divine. Elle est décédée en 1976. (1)

 

Ses livres rapportent de très nombreux cas de miracles authentifiés et ont été traduits dans le monde entier. Ils relatent avec précision ce qui s'est passé, d'une manière factuelle et circonstanciée, nous faisant entrer directement dans la vie de ceux qui ont vécu ces interventions divines. Des centaines d'émissions radio, puis de télévision, ont donné un fort écho à ces rencontres inoubliables - qui demeurent un témoignage puissant et difficile à ignorer de l'amour et de la puissance de Jésus.

 

 

2- Récit détaillé d'un miracle

 

Ce qui suit est extrait d'un ces livres - un témoignage parmi des centaines d'autres.

 

Herbert Turner n'était pas d'un tempérament émotif, mais tout mari se sent nerveux lorsque sa femme passe par une opération, et Herbert n'était pas une exception. Tandis qu'il marchait de long en large, en attendant des nouvelles, sa tension augmentait.

Il avait jeté un regard à sa montre une centaine de fois, se demandant combien de temps il fallait pour enlever une vésicule biliaire. Enfin, il vit s'approcher de lui les deux chirurgiens qui avaient pratiqué l'opération. Un regard sur leur visage baissé le remplit de crainte.

Avant qu'il ait eu le temps de poser une question, l'un d'eux déclara : " Je suis désolé d'avoir à vous dire, Monsieur Turner, que votre femme est atteinte d'un cancer. " Pétrifié, Herbert resta un instant silencieux puis il demanda : " Où est ce cancer ? Avez-vous pu l'enlever entièrement ? " Le chirurgien secoua la tête négativement et aussi doucement que possible, lui expliqua : " Il est partout dans son corps, dans le foie, l'estomac, la vésicule biliaire, le pancréas. Il s'est tellement étendu et elle est si atteinte que nous n'avons pu l'opérer. "

- Combien de temps lui reste-t-il... ? dit Herbert, d'une voix qui lui sembla ne plus être la sienne.

- Six à huit semaines, fut la réponse, et elle pourra quitter l'hôpital dans neuf ou dix jours. Tout ce que vous pouvez faire est de bien l'entourer jusqu'à ce que vienne la fin.

À ce moment, il sembla à Herbert que le monde s'écroulait. Herbert Turner qui travaillait au Département des revenus intérieurs de Massillon, dans l'Ohio, avait été inquiet pour sa femme depuis des mois.

Son poids était tombé de soixante-deux à quarante-quatre kilos. Il avait observé son incapacité croissante à se nourrir jusqu'à ce que, finalement, elle ne puisse plus même garder le gruau ; il avait aussi remarqué ses crises presque intolérables devenant de plus en plus fréquentes.

 

Lorsqu'elle entra à l'hôpital ce 25 janvier 1952, Herbert ne pouvait s'empêcher de se demander si seul un mauvais fonctionnement de la vésicule biliaire pouvait être la cause de tous ces troubles. Et maintenant, un des chirurgiens venait de lui confirmer ses pires craintes.

Stella, à quarante-neuf ans, était renvoyée à la maison pour y mourir.

- Est-ce que vous lui direz la vérité ? demanda Herbert. Le docteur secoua la tête.

- Rien pour l'instant, dit-il, quand le rapport vous parviendra du pathologiste, nous lui dirons qu'elle a une tumeur maligne que nous n'avons pu enlever. Lorsqu'ils le lui dirent, quelques jours plus tard, la patiente ne s'y trompa point. Elle savait exactement ce que signifiait une tumeur inopérable.

Stella devait donc rentrer à la maison un dimanche, après neuf jours d'hôpital, mais le mercredi précédent, très tard dans la soirée, Herbert, sa fille et sa belle-soeur étaient réunis à la maison, après leur visite du soir à l'hôpital. Ils étaient silencieux, affligés de la mort apparemment proche et inévitable de Stella. Quand tout à coup, la jeune femme dit : "Adressons-nous à Kathryn Kuhlman et demandons-lui de prier pour elle. " En voyant l'expression étonnée d'Herbert, sa belle-soeur lui expliqua qu'une de ses amies lui avait parlé des services et des émissions de Carnegie Hall.

" La médecine ne peut plus rien pour elle, rappela-t-elle a Herbert, mais ceci, peut-être. "

 

Herbert et son épouse allaient régulièrement à l'église et croyaient à l'efficacité de la prière, mais n'avaient jamais entendu parler de guérison divine : " Nous pensions que c'était quelque chose propre aux temps bibliques, dit-il. Nous ne savions pas que cela se passait encore maintenant. " Sa belle-soeur lui parla des services et des miracles du vendredi, Herbert s'exclama : " Alors, qu'attendons-nous ? Si nous envoyions ce soir une requête de prière, elle arriverait à temps pour le service de ce vendredi. " Ils écrivirent à Kathryn Kuhlman et Herbert posta la lettre a la gare à trois heures du matin.

" J'étais désespéré, dit M. Turner. Je savais que maintenant Dieu était notre seul espoir. Je croyais à la puissance de la prière et si cela était vrai que Dieu guérissait encore de nos jours, je me figurais que si tous ces croyants de Carnegie Hall priaient pour Stella, il pourrait bien se passer quelque chose. "

Stella ne savait pas qu'une demande de prière avait été faite en sa faveur. Maintenant elle réalise d'après ce qui s'est passé, que sa guérison commença le dimanche au point du jour, car à ce moment-là et toutes les dix minutes pendant trente-six heures, ses entrailles commencèrent e travailler, " évacuant le poison hors de son corps ", dit-elle.

Arrivée à la maison, l'état de Stella sembla confirmer les pronostics du docteur. Elle commença à suivre les émissions, avec son mari et sa fille ; lorsqu'ils apprirent ce qu'est la guérison divine, ils restèrent fermes dans leur foi malgré les manifestations physiques adverses. Ils croyaient fermement qu'elle serait guérie. Stella était alitée la plupart du temps, trop faible et trop malade pour se lever, sauf pour de courts instants. Sans de généreuses doses du calmant que le docteur lui avait prescrit, les douleurs auraient été intolérables.

" Lorsque ce sera épuisé, lui avait-il dit à l'hôpital en lui tendant l'ordonnance, demandez à votre mari de la faire renouveler ". Stella ne sut que beaucoup plus tard que sa soeur et deux neveux suivaient régulièrement les services afin de prier pour elle. Elle y fut conduite elle-même pour la première fois six semaines après sa sortie de l'hôpital. Elle était alors si malade qu'elle se demandait si elle survivrait à ce voyage à Youngstown. Elle vomit durant tout le parcours et comme elle était trop faible pour marcher, son mari et son beau-fils durent la porter au haut des escaliers de l'auditoire ; elle ne pesait alors plus guère que quarante kilos.

" Dès la première fois, je sentis la présence de Dieu, raconta Stella, et j'expérimentai sa puissance ".

Des lors, chaque dimanche, quel que fût son état, ils firent le voyage à Youngstown. Elle ne fut pas instantanément guérie, mais son état commençait at s'améliorer. Durant des mois, elle avait été incapable de manger plus de quelques cuillerées de gruau à la fois, mais dès le troisième dimanche, sur la route du retour, elle demanda à son mari de s'arrêter et d'acheter quelques légumes frais. Il lui répondit : " Tu ne peux rien manger de semblable. "

- Si, je le puis, dit-elle, je sais que je le puis.

Et ce soir-là, elle mangea sans inconvénient une pleine assiettée de ces légumes.

La semaine suivante, elle demanda à son mari de s'arrêter pour diner à Youngstown, et elle put consommer avec plaisir le premier repas depuis sa maladie. Elle allait décidément mieux, mais la douleur persistait. Un soir, les calmants étant épuisés, elle demanda à son mari d'aller faire exécuter l'ordonnance à la pharmacie.

" En y allant, raconta Hubert, une voix semblait me dire : " Stella n'a plus besoin de ces pilules. " Je me détournai et sortis de la pharmacie, l'ordonnance a la main. " Elle ne fut jamais exécutée et dès ce jour, Stella n'eut plus besoin de calmant. Quelques mois plus tard, elle avait retrouvé toute sa force, et comme le disait son mari : " A partir de ce moment-là, je crois que Stella a pu faire plus de travail que deux femmes, frottant les parois, tondant le gazon. Au début, je ne pouvais la faire arrêter de travailler.

Oui, dira peut-être un sceptique, mais le cancer est une maladie qui a souvent des récidives. Comment savez-vous que cela ne sera pas le cas pour Stella ? Comment pouvez-vous affirmer que le cancer de cette femme a été définitivement vaincu ? Voici la réponse à ces questions : le 1er juin 1955, trois ans et demi après cette guérison, Stella tomba malade et son médecin diagnostiqua de nouveaux troubles de la vésicule biliaire. Stella ne fut pas du tout inquiète, car elle savait que ceux que Dieu guérit sont bien guéris ; son mari et sa fille partageaient sa foi.

Elle retourna au même hôpital, et eut affaire à la même équipe de chirurgiens qui l'avaient soignée auparavant.

Mais cette fois, ce fut bien différent lorsqu'ils revinrent de la salle d'opération pour donner des nouvelles à Herbert. De nouveau, il vit s'approcher les deux mêmes chirurgiens qu'auparavant et il observa leur expression : de nouveau, il sût à quoi s'attendre. Mais cette fois-ci leur visage n'était pas sombre et effrayant ; il reflétait un curieux mélange de jubilation et d'étonnement.

- Alors ? dit Herbert.

- Pas de cancer, fut la réponse.

- Comment expliquez-vous ceci ? demanda Herbert, désireux d'en savoir davantage.

- Il n'y a qu'une explication à cela, répondirent-ils, quelqu'un de plus grand que nous a pris soin de votre femme.

Il n'y avait plus aucune trace de cancer. Les organes qui avaient été touchés étaient maintenant en parfait état de santé. Une analyse des tissus prélevés confirma la guérison. Le diagnostic original avait-il été erroné ? Non, aucun des docteurs ne le prétendit, car cinq chirurgiens avaient assisté à la première opération et ils avaient vu de leurs propres yeux l'état du corps de Mme Turner.

Vu ce cas extraordinaire, une deuxième analyse fut faite dans un hôpital plus important ; celle-ci confirma également la guérison.

Quelqu'un pourrait s'étonner et se demander pourquoi il avait fallu cette seconde opération trois ans et demi après sa guérison. Je crois que c'était pour donner une preuve positive qu'il n'y avait plus de cancer.

Seule une intervention chirurgicale pouvait donner une preuve irréfutable à ceux qui auraient encore douté.

Stella se rétablit de cette dernière opération avec une rapidité telle que les médecins en furent étonnés. Lorsqu'elle retourna, un mois plus tard, chez son médecin de famille pour une dernière visite, il lui dit :

" Je suis si content pour vous ; vous et votre famille êtes pour nous tous un vivant exemple de ce que Dieu peut accomplir pour honorer la foi. "

La vie des Turner est très différente depuis la guérison de Stella.

Ils sont plus attachés les uns aux autres qu'auparavant et chacun d'eux vit plus près de Dieu. Ils suivent régulièrement nos services ainsi que ceux de leur église. Stella ne manque jamais une émission et si, pendant des années, Herbert ne put les écouter que le dimanche, maintenant qu'il est retraité, il les écoute chaque jour avec sa famille, à genoux, en prières et avec actions de grâces. Ils lisent leur Bible régulièrement et rendent témoignage partout de la puissance de Dieu dans leur vie. Le mari, la femme, les docteurs, l'évangéliste, nul d'entre nous ne sait ni pourquoi, ni comment cela s'est passé. Nous pouvons seulement affirmer que c'est Dieu qui a agi et c'est ce qui importe.

 

Oh ! Jésus, nous nous tenons stupéfaits en Ta présence. Nous ne pouvons dire comment ces choses se sont réalisées. Nous ne pouvons analyser l'action de Ton Saint-Esprit mais savons que ces miracles sont accomplis par Ta puissance et aussi longtemps que nous vivrons, nous T'en donnerons louange, honneur et gloire. (2)

 

 

  1.  

3-Une réunion avec l'évangéliste Kathryn Kuhlman - Shrine Auditorium de Los Angeles - 7000 places (Extrait)

 

Je me frayai un passage à travers une quantité de chaises roulantes sous le porche de côté et je m'enfilai par la porte de derrière l'auditorium. Derrière la plate-forme dans un petit couloir, Kathryn Kuhlman allait et venait, son visage levé en prière inaudible, ses lèvres seules se mouvant, complètement oublieuse de ceux qui l'entouraient, elle parlait avec Dieu. Lorsqu'elle me vit enfin nous échangeâmes une courte salutation. En hochant la tête je fis une remarque concernant ce que je venais de voir sur les marches d'escalier. " J'ai vu un enfant... " Elle m'interrompit avec compassion, " S'il vous plaît ", expliqua-t-elle, " J'ai un service devant moi ". " Personne ne sait mieux que moi ", dit-elle, d'une voix chargée d'émotion, " combien je suis sans puissance, combien je suis dépendante de la miséricorde du Seigneur, pour aider ces chères personnes. Mais la puissance de Dieu est au-delà de notre compréhension, au-delà de notre foi la plus forte, et au-delà de nos plus grandes prières. " " Venez avec moi ", me dit-elle soudain. Saisissant ma main, elle me conduisit vivement vers la petite porte qui s'ouvrait sur la plate-forme. " Là ! voyez ces trois marches. Voyez cette poignée noire de la porte. Je meurs de mille morts chaque fois que je monte ces marches, que je tourne cette poignée et marche vers la plate-forme. Il y a là des milliers de personnes désespérées venues pour être guéries, pour trouver Dieu. Mais je ne puis rien leur donner.

Seul le Saint-Esprit peut le donner. Je me tiens là et vous ne pouvez-vous représenter comment je me sens en ouvrant cette porte. Je sais que des gens sont venus d'une grande distance. Je sais que c'est leur dernier espoir. Je n'ai pas la puissance de guérir. Tout ce que je puis faire c'est leur rappeler la grandeur de Dieu et qu'Il est toujours le Tout-Puissant. Je ne suis que l'instrument qui Lui est livré. Dieu fait le reste. La semaine passée... non, c'était il y a deux semaines, un homme vint ici derrière avant la réunion. Nous essayons d'empêcher les gens de venir ici avant le service, sans cela ils m'écraseraient. Il vint et me demanda de prier pour son oreille qui avait un cancer. Je n'ai jamais entendu un homme sangloter... pleurer... pareillement. Il ne priait pas mais il pleurait. Nous avons fait une simple prière et il s'en est allé. "

 

Le visage de Miss Kuhlman rayonnait, elle continua : " La semaine passée il était de nouveau là et son oreille était aussi rose, aussi belle que possible. Cela, c'est la puissance de Dieu ", dit-elle, et elle partit dans une prière de reconnaissance. Elle retourna dans ce long couloir, les mains levées et priant pour l'onction de Dieu avant que ne commence la réunion. (3)

 

 

4- Un mot personnel de Kathryn Kuhlman

 

Même si vous ne faites jamais la connaissance de Kathryn Kuhlman, vous n'aurez rien manqué. Si vous cherchez une guérisseuse par la foi, ne continuez pas de lire. Si vous êtes à la recherche d'une philosophie avancée, ce livre n'est certainement pas un manuel. Est-ce une nouvelle religion ou une nouvelle sensation que vous désirez ? Alors je ne peux sûrement pas vous aider. Je n'ai pas de nouvelle religion à vous offrir. Je ne suis pas une voyante ni une faiseuse de miracles.

 

Kathryn Kuhlman est tout simplement une femme. Personne mieux que moi, sait que de moi-même, je ne suis rien. Je ne suis pas votre point de contact. Je ne suis pas une libératrice. Devant vous je me tiens désemparée. Et cependant les miracles se font. Pourquoi ? Pourquoi?

 

Je m'émerveille autant que vous vous émerveillez, je pleure juste comme vous pleurez ; je me réjouis tout autant que vous vous réjouissez, alors qu'en lisant les pages de ce livre vous commencez à saisir une lueur de l'amour admirable et du pouvoir du Dieu Tout Puissant, tandis qu'Il vous touche et vous remplit d'émotion dans Sa souveraineté.

Les lettres arrivent, les gens viennent. Et dans leur désespoir ils cherchent des réponses.

 

Ces lettres sont classées dans les bureaux de la Fondation.

"Chère Miss Kuhlman: Nous avons désespérément besoin de votre aide. Ma femme est en train de mourir et Dieu seul peut la sauver elle ne peut se mouvoir, ni parler, ni communiquer - elle désire vivre." Tampa, Floride.

"Chère Kathryn Kuhlman: J'ai recours à vous pour un des miracles de Dieu. Mon fils de 24 ans, marié, est couché

sérieusement malade du cancer de tumeurs lymphatiques à l'hôpital Peter Bent Brigham, Boston, Massachusetts. C'est un bon chrétien, avec trois petits garçons." New Hampshire.

"Chère Kathryn ; Je suis si fatiguée, esclave, comme je le suis ces dernière années, avec mon petit garçon hydrocéphale, sans défense, et en outre trois petits-fils qui, eux, sont vifs et de petits destructeurs. Comme vous le dites toujours "Dieu ne fait pas d'erreurs", mais c'est si difficile de continuer ainsi jour après jour. S'il vous plaît, priez pour que Dieu me donne la force et le courage de dire que ta volonté soit faite." Cleveland, Ohio.

"Pourquoi suis-je si malade ?", demande les gens.

"Si Dieu m'aime, pourquoi m'a-t-il repris mon enfant ?"

"J'ai le cancer et j'ai peur de mourir. Que puis-je faire ?"

"Mon mari fait une dépression. Notre ménage, notre mariage est simplement misérable."

"J'ai prié pour ma guérison et je crois que Dieu peut guérir. Pourquoi ne suis-je pas guéri ?"

 

Comment voudriez-vous leur répondre ? Comment puis-je leur répondre ?

Je donnerai ma vie - ma vie - si cela constituait la réponse.

Dans les grands services de miracles à Los Angeles, à Pittsburgh, dans n'importe quelle ville, il y a des milliers de gens qui viennent, s'attendant à ce que j'accomplisse ce miracle qu'ils cherchent. Mais je n'ai rien de rien à faire avec ce qui arrive. Je suis tout aussi étonnée et émue que n'importe qui d'autre quand le service commence et que Dieu accomplit ses prodiges au milieu de nous tous.

 

Le Saint-Esprit, la troisième Personne de la Trinité, vient en puissance et Il utilise le vase qui lui est livré. Je ne peux pas utiliser le Saint-Esprit, Lui doit se servir de moi. Ce n'est pas tellement important que je touche quelqu'un mais plutôt que le Saint-Esprit touche la vie, le coeur, et remplisse l'individu de Lui-même.

Un corps rendu sain par la puissance de Dieu est un grand miracle de l'amour et de la miséricorde de Dieu, mais le plus grand miracle de tout c'est un coeur purifié par le sang de Jésus-Christ, une âme née de nouveau par le Saint-Esprit, née dans la famille de Dieu notre Père céleste, faite héritière et cohéritière avec notre précieux Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ. Que Dieu devait tant nous aimer, c'est le miracle de tous les miracles.

 

Vous me demandez des réponses. Je n'en ai qu'une : Jésus-Christ. Il est la réponse, quelle que puisse être la question.

 

Pour ce qui est de Kathryn Kuhlman, je ne suis qu'un enfant de mon Père céleste à cause de Jésus-Christ, et sans le Saint-Esprit je ne suis rien, rien. Que voulez-vous que je fasse d'autre sinon dire : "Je te remercie Jésus, merci un million de fois !" (4)

 

 

 

5- Un ancien membre du Congrès américain témoigne

 

" Kathryn Kuhlman croit sincèrement que le salut de l'âme est le plus important de tous les miracles. Il n'y a aucun fanatisme dans ces réunions... Elle a créé une fondation qui soutient un fond de bourse et de prêt pour le Wheaton College... Les étudiants qui ont besoin d'une assistance financière reçoivent ce qu'il faut pour continuer, non seulement leurs études de théologie, mais pour n'importe quel cours donné dans le collège... Miss Kuhlmann est entendue chaque soir sur la station de radio WWVA, ouest de la Virginie et peut être entendue jusqu'en Angleterre... Voici les propres paroles de Miss Kuhlman : "Je ne suis pas une femme ayant une grande foi, je n'ai qu'une petite foi en un grand Dieu"... Cette insistance à vouloir prouver scientifiquement la guérison n'a pas seulement contribué à l'équilibre de son ministère personnel, mais aussi, partout, à la cause de la guérison spirituelle. "

Samuel A. Weiss, juge au tribunal de Allegheny County

Ancien membre du congrès des États-Unis (5)

 

SOURCE :https://www.oui-dieu-existe.fr/?recit=quand-de-vrais-miracles-se-produisent

 

QUELQUES CITATIONS DE Kathryn Kuhlman :

"La foi est cette qualité ou ce pouvoir par lequel les choses désirées deviennent les choses possédées."

«Vivre avec foi et courage est quelque chose que la vie exige de chacun de nous. N'abandonnez jamais, absolument jamais! Ne cédez jamais quoi qu'il arrive! Combattez! Et je vous promets quelque chose de tout mon cœur - Dieu vous aidera.

 

«Aujourd'hui, Jésus est prêt à entendre votre cri et à répondre à la prière pour vous. Il s'intéresse à chaque détail de votre vie. Il vous connaît mieux que vous ne vous connaissez  vous-même.

«Je lui ai abandonné tout ce qu'il y avait de moi; tout! Puis, pour la première fois, j'ai réalisé ce que signifiait avoir un vrai pouvoir.

 

«La seule limite à la puissance de Dieu Tout-Puissant réside en vous et moi.»

. «Le plus grand pouvoir que Dieu a donné à tout individu est le pouvoir de la prière.»

 

La foi commence là où la raison et la logique se terminent.»

 

. "Votre attitude dit au monde ce que vous attendez de la vie et vous recevrez exactement cela, ni plus ni moins

 

«L'ambition doit être soutenue par une réelle et honnête détermination. Le paresseux peut arriver au paradis, mais il ne représentera jamais rien ici sur terre

 

. «Souvenez-vous de quelque chose, Dieu n'a jamais permis à une difficulté d'entrer dans notre vie sans nous donner aussi la capacité de la gérer. Dieu nous a fourni toutes les facultés. Il nous a donné le pouvoir dont nous avons besoin pour vivre victorieusement. C'est un fait que chacun d'entre nous a ce qu'il faut pour réussir à réussir tout ce que la vie apporte. -

 

. «Bien-aimés, le secret de la victoire sur la peur est très simple - c'est faire confiance à Jésus! L'une des expressions les plus fréquentes sur ses lèvres tout au long de sa vie ici sur terre était: «N'ayez pas peur! Alors levez les yeux! »- Kathryn Kuhlman

 

«Le monde m'a traité d'idiot pour avoir donné toute ma vie à Celui que je n'ai jamais vu. Je sais exactement ce que je vais dire quand je me tiens en sa présence. Quand je regarde ce merveilleux visage de Jésus, je n’ai qu’une chose à dire: «J'ai essayé.» Je me suis donné le meilleur de moi-même. Ma rédemption aura été parfaite lorsque je me tiendrai et verrai Celui qui a rendu tout cela possible.

 

«La foi active est une croyance, une confiance et une dépendance incontestables en Dieu… La foi peut devenir aussi réelle que n'importe lequel de nos sens.»

 

"Ne laissez pas les petits esprits vous convaincre que vos rêves sont trop grands

Le Saint-Esprit est le plus grand promoteur qui ait jamais vécu, et il ne promeut qu'une seule personne: Jésus-Christ

" Aucun don de l'esprit n'est jamais donné pour la gloire personnelle ou pour le spectacle. - Kathryn Kuhlman

. «N'abandonnez jamais, absolument jamais! Ne cédez jamais quoi qu'il arrive! Combattez! Et je vous promets quelque chose de tout mon cœur - Dieu vous aidera

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
BIENHEUREUX LES SIMPLES D"ESPRIT CAR LE ROYAUME DE DIEU EST À EUX

Pour être simple il est fondamental de vivre dans le cœur et non dans la tête avec toutes sortes  de théories , de concepts et de savoir emprunté .

Pour être simple , il faut redevenir ‘ COMME ‘ un enfant comme le disait si bien Jésus :’ Si vous ne redevenez pas comme un petit enfant , vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux. ‘ Aujourd’hui , on vit dans un monde compliqué plein de bidules électroniques . L’homme est devenu un robot , un robot savant qui ne fait que répéter inlassablement comme un perroquet  : ‘ distanciation 2m , porter des masques …’ Comment alors peut-il devenir simple comme un  enfant ? Comment peut -il vivre dans la simplicité du cœur ?

Mahomet a dit un jour : ce sont surtout les simples d’esprit qui vont au Paradis. Il rejoint ce qu’a dit Jésus dans le Sermon sur la Montagne dans la première Béatitude : ‘ Heureux les simples , car le Royaume des Cieux est à eux ‘

Ce qu’il faut comprendre ici, ce n’est pas facile de devenir un simple d’esprit. Cela vous demande de renoncer à tout ce que la tête a appris pour entrer dans la cœur. Mais pour cela il faut reconnaître qu’on est ignorant. Lorsque vous regardez le phénomène de la pandémie , vous voyez plein d’experts , plein de spécialistes médicaux qui se targuent de comprendre pourquoi le virus se propage , et pourtant le coronavirus continue à se propager. Ces soi-disant experts se contredisent les uns les autres. Car quand on dit expert dans un domaine , cela signifie qu’on est ignorant dans un autre domaine. Mais personne n’accepte de reconnaître qu’elle est ignorante sinon elle perdrait sa face. C’est pourquoi quand on s’avoue vaincu avec tout le savoir qu’on a alors on peut entrer dans le cœur par la prière et la méditation constantes , alors le cœur renouvelé nous donne des insights intuitifs où chercher pour trouver la solution à nos problèmes.

Einstein a bien raison de dire : ‘On ne peut solutionner un problème avec la même conscience ( la tête ) qui a produit le problème ‘

Lorsqu’on reconnaît cela , on s’aperçoit que dans la vie il existe différents types de simples d’esprit :

  • Le premier est celui qui ne sait et ne sait pas qu’il ne sait pas : un simple d’esprit simple càd un enfant
  • Le deuxième est celui qui ne sait pas mais croit qu’il sait : un simple d’esprit complexe , éduqué , instruit : il sait et pourtant il ne sait pas parce qu’il n’en a pas fait l’expérience . Il a écouté , mémorisé et il régurgite ce qu’il a  dans son armoire de  données càd sa boîte mentale.
  • Le troisième est celui qui sait qu’il ne sait pas : un simple d’esprit heureux ou béni dont parle Jésus.

 

Dans l’histoire de Jésus , les rabbins , les religieux juifs , les prêtres du Temple de Jérusalem étaient des simples d’esprits éduqués , des érudits intellectuels  : pour eux tolérer Jésus leur était impossible .Car Jésus simple d’esprit béni dérange toujours les  simples d’esprits éduqués, alors ces prêtres le font assassiner.

Jésus irradiait tellement la paix l’ amour , la Lumière de DIEU que cela les menaçait car tant que Jésus était vivant , ils ne seraient que des idiots instruits. La même chose était arrivée aussi à d’autres simples d’esprits bénis comme Socrate qui a été tué par les érudits.

Seuls les êtres courageux peuvent être des simples d’esprit bénis qui ont fait un saut quantique du deuxième type au troisième type. Pour suivre Jésus ou Bouddha , cela prend énormément du courage , de l’humilité , de la patience et de l’abnégation, ce n’est pas pour les  faibles de cœur.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog