Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Ce blog a pour but de partager avec vous nos connaissances et nos expériences de la croissance intérieure ainsi qu'éveiller et inspirer sur le chemin spirituel pour le bien de tous et de toutes.

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée

sunflowers-10373.SunflowersFrance.jpg

 

Voici une histoire de pardon à méditer dans le coeur.
Dans son livre Sunflower, Simon Wiesenthal racontait l’histoire suivante alors jeune architecte juif il était pris dans les griffes des nazis. Il fut emmené dans un camp de concentration polonais osant espérer seulement survivre à l’holocauste.
Un après midi, il était assigné pour ramasser et nettoyer les déchets dans un hôpital que les allemands avaient improvisé pour soigner les soldats blessés venant du front de l’est. Une infirmière marchait vers lui, le prenait par les bras et lui donna l’ordre de venir avec elle.Elle le laissait en haut de l’escalier le long d’une rangée de blessés qui puaient, à côté d’un lit où gisait un jeune soldat.
Ce soldat SS âgé d’environ 22 ans dont la tête enveloppée dans des bandages jaunes pleins de pus, était entrain de mourir. Le soldat nommé Karl tendait sa main pour s’agripper à la main de Simon, la tenant serré comme s’il avait peur que Simon se sauvait.


Il disait à Simon qu’il avait à parler à un juif. Il avait besoin de confesser les choses terribles qu’il avait faites afin qu’il puisse être pardonné. Sinon, il ne pourrait pas mourir en paix.


Mais qu’avait-il fait de si terrible ? Alors qu’il combattait dans un village russe où était rassemblé une centaine de juifs, son groupe d’assaut avait reçu l’ordre de planquer des bidons pleins d’essence dans une maison. Puis ils faisaient marcher environ deux cent personnes dans la maison où ils les entassaient jusqu’à ce que les prisonniers ne pouvaient plus bouger.
Après, ils lançaient des grenades à travers les fenêtres pour mettre le feu à la maison. Les SS avaient reçu l’ordre de tirer sur toute personne qui essayait de s’enfuir.

 

06359aaf4a128f9e82daa7f2d5d7.jpg


Karl se rappelait la scène suivante : ‘ Derrière la fenêtre du second plancher, je voyais un homme avec un petit enfant dans ses bras. Ses vêtements étaient en feu. À ses côtés se tenait une femme, sans doute la mère de l’enfant. Avec sa main libre, il couvrit les yeux de l’enfant, puis il sauta dans la rue, suivi quelques secondes plus tard par sa femme. Nous tirons, tirons , les balles de mitraillettes crépitaient partout …..Oh Mon Dieu…je n’oublierai jamais cette scène – elle me hante…..’
Le jeune soldat prit une pause et disait ensuite : ‘ Je sais ce que je vous ai dit est terrible. Je me suis retenu longtemps à parler de cela à un juif et lui demander son pardon. Je sais ce que je demande est trop. Mais sans votre réponse, je ne peux pas mourir en paix.’


Simon se leva, regarda dans la direction de Karl, à ses mains pliés, se composa un visage et sans un mot quitta la chambre.
Quelques minutes après, Karl mourut. Il était venu à Dieu mais non pardonné par l’homme.

Sunflower.jpg


Simon survivait au camp de concentration, mais il ne pouvait oublier le soldat SS. Pendant longtemps, il se demanda troublé s’il devrait pardonner au soldat. Il raconta son histoire dans son livre et la termina par cette terrible question pour chaque lecteur : ‘ Qu’auriez vous fait ????’….

 


 

 

412WT34HP1L._SL500_.jpg


Conclusion : Comme lui, nous n'aurions rien pu faire et certainement comme lui,pendant longtemps , nous resterions troublés et marqués par cette expérience avec des sentiments de souffrance, d'injustice , de révolte , de haine et de vengeance contre cet allemand pendant de nombreuses années. Notre nature humaine alimentée par l'égo est faible et pleine de contradictions et de peur . Et c'est pourquoi, nous avons tant besoin de cheminer afin de nous libérer d'un passé de souffrance.


C'est dans la prière et la méditation que nous trouvons la force d'aimer et de pardonner. Padre Pio avait dit un jour : "on peut chercher Dieu par l'étude et dans les livres, mais c'est en méditant qu'on Le trouve.' Oui c'est dans la méditation que nous trouvons l' Amour véritable càd Dieu et Dieu nous donne la Force de Pardonner avec la Vision du Christ càd le Maître Intérieur.
Sans la Vision du Christ , il nous sera impossible de pardonner l'impardonnable. Alors à chaque fois que nous avons de la difficulté à pardonner à nous-mêmes et aux autres, entrons dans la voie royale de la méditation contemplative et laissons notre coeur s'unir avec le Christ dans cette belle prière : ' Aujourd'hui, nous laissons la Vision du Christ regarder pour nous toutes choses, toutes souffrances non guéries sans les juger. Et nous donnons à chaque chose que nous voyons le Miracle de l' Amour'.

 

nonAttachment.jpg

 

 

 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog