Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Ce blog a pour but de partager avec vous nos connaissances et nos expériences de la croissance intérieure ainsi qu'éveiller et inspirer sur le chemin spirituel pour le bien de tous et de toutes.

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
Diapositive1Diapositive2-copie-1Diapositive3-copie-1

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
La Vie est à la fois un théâtre comique ou tragique ou autre. Nous jouons tous et toutes des rôles prédéfinis et non définis.
Nous sommes à la fois l'auteur, le scénariste , le réalisateur et l'acteur de notre propre destinée. Nous créons notre propre situation. Nous créons notre propre lit et inévitablement nous aurons à y dormir là dessus. 


Le fait que la plupart des gens  ne sont pas heureux de leurs vies car ils pensent qu'ils sont malheureux à cause des conditions extérieures lesquelles ne répondent pas à leurs attentes. Par conséquent, ils raisonnent qu'ils ne peuvent pas être heureux jusqu'à ce que la situation extérieure change ( un meilleur job , un meilleur salaire, une retraite à 70 % du salaire, un(e) meilleur(e) partenaire de vie , des parents compréhensifs ,  etc...). Ils pensent que si certaines conditions extérieures étaient différentes , alors automatiquement ils seraient heureux.

 Ceci est une approche de la vie à l'envers. Si nous voulons que notre situation extérieure change, nous devons commencer à changer notre situation intérieure.

Si nous voulons que le miroir nous sourit, nous devons d'abord sourire en premier au miroir. Car en réalité l'univers est un miroir cosmique qui peut réfléter ou  retourner seulement à nous tout ce que nous avons envoyé en pensées, croyances, attentes , émotions et actions.

Nous sommes donc responsables de notre vie et personne d'autre.

Diapositive111
Diapositive2Diapositive3



Soleil Levant

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée

 

 

Pas de bras, pas de jambes, pas de soucis!

 

 Je m'appelle Nick Vujicic et je rend gloire à Dieu pour la manière dont
 Il a utilisé mon témoignage pour toucher des milliers de cœurs dans
 le monde entier ! Je suis né sans membres et les médecins ne savaient pas
 d'où venait cet « handicap » de naissance.
 J'ai dû faire face à bien des difficultés et des obstacles

  1

 

 

 
« Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses
épreuves auxquelles vous pouvez être exposés. »
                        
Considérer nos blessures, nos douleurs et nos luttes comme rien d'autre
qu'un sujet de joie ? Mes parents étaient chrétiens et mon père était
même pasteur de notre église, ils connaissaient ce verset parfaitement.
 Pourtant ce matin du 4 décembre 1982 à Melbourne, en Australie,
« Dieu soit loué ! » étaient les derniers mots leur venant à l'esprit.
 Leur fils aîné était né sans membres ! Ils n'avaient pas pu se préparer
à cette épreuve car il n'y avait aucune raison médicale pour ce handicap.
J'ai maintenant un frère et une sœur qui sont nés comme n'importe
quel autre enfant.
 
 L'église entière a pleuré ma naissance et mes parents étaient absolument
 anéantis par le chagrin. Tout le monde demandait : « Si Dieu est un
Dieu d'amour, pourquoi laisse-t-il quelque chose d'aussi atroce arriver
pas à n'importe qui mais à des chrétiens engagés ? » Mon père pensait
que je ne survivrai pas longtemps mais les examens médicaux montrèrent
que j'étais en parfaite santé, sauf qu'il me manquait quelques membres.
 
Mes parents étaient très inquiets et se demandaient quel serait mon avenir.
 Dieu leur a donné la force, la sagesse et le courage nécessaires à
ces premières années et bientôt j'eus l'âge d'aller à l'école.
 
La loi australienne de l'époque ne me permettait pas d'être intégré dans
 une école ordinaire en raison de mon handicap physique. Dieu a fait
des miracles et a donné à ma mère la force de lutter pour que la loi
soit changée. J'ai été un des premiers handicapés à être intégré
dans une école ordinaire.
           
J'aimais aller à l'école et j'essayais d'être comme tout le monde mais,
pendant ces premières années d'école, j'ai dû faire face à des moments
 difficiles où je me sentais rejeté, étrange et un souffre-douleur en raison
 de ma différence physique. C'était très difficile pour moi de m'y habituer
 mais avec le soutien de mes parents, j'ai commencé à développer des
attitudes et des valeurs qui m'ont aidé à surmonter ces moments difficiles.
Je savais que j'étais différent extérieurement mais, à l'intérieur,
j'étais comme tout le monde. Il y a eu des moments où je me suis senti
si malheureux que je ne voulais plus aller à l'école pour ne plus avoir
à faire face à tous ces regards négatifs. Mes parents m'ont encouragé
à les ignorer et à essayer de me faire des amis en parlant avec
les autres enfants. Bientôt ils se sont rendus compte que j'étais comme
eux et à partir de là, Dieu m'a tout le temps béni en me donnant de nouveaux amis.

  4

 

 

 
 
J'ai eu des moments de dépression et de colère parce que je ne pouvais
 pas changer la façon dont j'étais, ni blâmer quiconque pour cela.
J'allais à l'Ecole du Dimanche et j'ai appris que Dieu nous aime tous
 et qu'Il s'intéresse à nous. Je comprenais cet amour jusqu'à
un certain point quand j'étais enfant mais je ne comprenais pas que
Dieu m'ait fait ainsi s'Il m'aimait ? Etait-ce parce que j'avais fait
quelque chose de mal ? Je pensais que ce devait être cela puisque
j'étais le seul enfant étrange de l'école. Je me sentais un fardeau
 pour ma famille et je pensais que, plus vite je mourrais, mieux ce
 serait pour tout le monde. Je voulais mettre fin à ma douleur et
à ma vie mais je remercie mes parents et ma famille qui ont toujours
 été là pour me réconforter et me donner de la force.

 3 

 

 

Les tourments à l'école, ma honte de moi-même et ma solitude
m'avaient causé des difficultés émotionnelles. Alors Dieu m'a
donné un désir passionné de partager mon histoire et mes expériences
pour aider d'autres personnes à supporter leurs propres difficultés
et laisser Dieu en faire des bénédictions. Pour encourager et
 inspirer d'autres personnes à réaliser complètement leur potentiel
et à ne pas laisser quoi que ce soit les empêcher d'accomplir
leurs espoirs et leurs rêves.
 

 7

Une des premières leçons que j'ai apprises a été de ne rien
prendre comme allant de soi.
 

 5

« Nous savons en outre que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l'aiment. »
 
Ce verset m'a touché au cœur au point que je suis maintenant
 convaincu que ces choses « désagréables » ne se trouvent pas
par chance, par hasard ou par coïncidence dans nos vies.
 
J'ai ressenti une paix complète lorsque j'ai compris que Dieu
ne laisserait rien m'arriver dans la vie sans une bonne raison.
J'ai donné ma vie entièrement à Christ à l'âge de 15 ans,
après avoir lu Jean 9. Jésus a dit que la raison pour laquelle
l'homme était né aveugle était « afin que les oeuvres de Dieu
soient manifestées en lui. » Je croyais vraiment que Dieu
me guérirait pour que je sois un grand témoin de sa
Puissance extraordinaire. Plus tard, j'ai reçu la sagesse de
 comprendre que si nous prions pour quelque choses,
 si c'est la volonté de Dieu, cela se passera en Son temps.

Si ce n'est pas Sa volonté, c'est qu'Il a quelque chose de mieux en réserve.

 6

Je vois maintenant cette Gloire révélée alors qu'Il m'utilise
comme je suis et d'une façon qui n'est pas possible avec d'autres.
 
J'ai une passion pour le travail parmi les jeunes et je veux rester
disponible pour l'œuvre que Dieu veut que je fasse, quelle qu'elle soit,
et où qu'Il me mène, j'irai.

 

 66

 

 78

 

J'ai beaucoup de rêves et je me suis fixé beaucoup de buts à
atteindre dans ma vie. Je veux devenir le meilleur témoin possible
 de l'Amour et de l'Espérance de Dieu, un orateur international chrétien
 et que Dieu m'utilise comme un récipient de Sa grâce pour les chrétiens
et les non chrétiens. Je veux devenir indépendant financièrement d'ici
 l'âge de 25 ans grâce aux investissements immobiliers, je veux faire
adapter une voiture pour que je puisse conduire et je voudrais
être interviewé pour partager mon histoire au « Oprah Winfrey Show"!
Ecrire des livres à succès est aussi un de mes rêves et j'espère finir
d'écrire mon premier d'ici la fin de l'année. Il s'appellera :
"No Arms, No Legs, No Worries!" [Pas de bras, pas de jambes, pas de soucis !]

  88

Je pense que lorsqu'on a un désir passionné de faire quelque chose
 et que c'est la volonté de Dieu, on finit par y arriver. Nous autres,
 êtres humains, nous nous mettons constamment des limites sans aucune raison !

 13

 11

 

 10

 

 

 

Ce qui est pire, est que nous mettons des limites à Dieu alors
qu'Il peut tout faire. Nous mettons Dieu dans une « boîte ».
L'aspect extraordinaire de la Puissance de Dieu, c'est que quand
 nous voulons faire quelque chose pour Dieu, au lieu de nous fixer
sur notre capacité, il nous faut nous concentrer sur notre disponibilité
car nous savons que c'est Dieu qui agit à travers nous et nous ne
pouvons rien faire sans Lui. Une fois, que nous arrivons à nous
 rendre disponibles pour l'oeuvre de Dieu, savez-vous sur quelles
 capacités nous nous reposons ? Sur celles de Dieu !

 

 fin

Que le Seigneur vous bénisse !
 
En Christ,
 
Nick Vujicic
 
 
Maintenant regarder ce video de Nick , vraiment c'est un exemple que notre esprit n'a pas de limites.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée


 

Voici une  histoire sur le pardon à méditer dans le coeur.

Alan Cohen un auteur de plusieurs livres sur la croissance personnelle aux É.U avait un jour rencontré un prisonnier Ron incarcéré dans une prison d'état américain. Plusieurs années auparavant, Ron avait une amie de coeur nommée Jen.Une nuit le couple avait eu une dispute orageuse et dans un accès de fureur, Ron avait battu son amie qui tragiquement décéda. Ron avait eu un verdict d'homicide involontaire et condamné à purger plusieurs années dans une prison fédérale.

Après 9  années d'incarcération, Alan rencontra Ron  , par contraste avec son acte violent , Alan trouva alors un homme gentil. Ron se repentit amèrement de son crime et il passait  son temps libre en prison pour évoluer spirituellement. Il était un étudiant assidu du Cours en Miracles et participait activement aux activités dans l'église de la prison. Il était aimé des autres prisonniers et par les gardiens.  Il occuppait un poste de gestion dans la buanderie de la prison. Quand Ron le visitait, il avait ressenti aucune cruauté en lui et il ne ressembla pas du tout à un criminel dangereux.

 

Ron lui raconta que sa libération conditionnelle a été refusé plusieurs fois parce que les parents de son amie Jen avait monté une campagne publique  pour le garder en prison.  Chaque année quand Ron était éligible à la libération conditionnelle, les parents de Jen exercèrent leur influence politique à travers une campagne publicitaire dans les journaux. Ils orchestrèrent un effort communautaire afin d'éloigner ' ce tueur hors des rues ' . Alan disait alors en regardant Ron : ' Je ne voyais aucun tueur du tout , mais seulement un homme bon qui commis  une faute dont les conséquences ont brisé leur coeur de plusieurs personnes y compris la sienne.

Alan demanda alors à Ron : ' Comment allez-vous faire avec les parents de Jen ?' Ron lui répondit : ' Je leur envoie des prières et de l'amour, je comprends très bien qu'ils sont très en colère et qu'ils sont dans une grande douleur. Si je pouvais revenir en arrière et défaire mon acte , je le ferais volontiers plus que toute autre chose. Je souhaiterais de tout mon coeur ramener Jen à la Vie. Mais je ne peux pas  Aussi tout ce que je peux faire , c'est approfondir ma relation avec Dieu . C'est ce que je suis maintenant et essayant d'être une bénédiction pour le monde.'

 Comme Alan quitta la prison , il était étonné et se demanda qui était réellement en prison. Ron était physiquement enfermé mais son âme était légère. Alors que les parents de Jen qui jouissaient d'une richesse et d'une liberté physique sans limite , étaient consumés par la colère et le feu de la vengeance. Il lui semblait que les pensées de haine et de vengeance des parents de Jen avaient créé une prison dont les murs invisibles sont encore plus solides et plus difficiles à sortir que les murs physiques de la prison de Ron.  

 

L'histoire de Ron nous montre que quelque soient  les fautes terribles, apprendre à se repentir et à pardonner nous libère de la souffrance et nous rapproche de Dieu. Lorsque notre coeur est sincère et illuminé , alors nous comprenons que nos actes qui ont créé des souffrances aux autres et à nous-mêmes reflètent notre ignorance et notre état de sommeil hypnoptique. Se réveiller de cet état est pour chaque personne une urgence spirituelle. 

 

' Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ' disait Jésus dans le Sermon sur la montagne. Heureux ceux  qui pardonnent car ils seront pardonnés. Tous les jours appliquons-nous à pardonner les petites choses  afin que notre âme s'échappe de la prison de la colère, du ressentiment et de la vengeance. 

 

À CHAQUE FOIS QUE NOUS PARDONNONS  NOUS GRANDISSONS INTÉRIEUREMENT. 

 

Dans l' Amour et le Pardon,

 

 

 

 

 



  

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée





D13



D14



D12


D15

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée




D4


D3

D6


Diapositive6

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée

Diapositive1 (4)






Diapositive2







Diapositive3


D10


haineamour

Voir les commentaires

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée



Pourquoi-le-pardon-est-il-si-important-dans-1.jpg
Pourquoi1.jpg
Pourquoi2
D16

Voir les commentaires

<< < 1 2

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog