Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Ce blog a pour but de partager avec vous nos connaissances et nos expériences de la croissance intérieure ainsi qu'éveiller et inspirer sur le chemin spirituel pour le bien de tous et de toutes.

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée

LA DANSE DE LA LICORNE LE 1ER DU JOUR DE L'AN 2022 DE L'ANNÉE LUNAIRE DU TIGRE

La danse de la licorne animal sacré du VIETNAM
 
Les mythes et les légendes font partie intégrante de la vie spirituelle des Vietnamiens.  Le VIETNAM  regorge de nombreuses légendes mythiques expliquant leur origine et ce qu’elles signifient pour la vie des habitants
 
Dans la mythologie vietnamienne, la licorne appartient au cercle légendaire des 4 animaux sacrés :
-le Dragon est le symbole de la puissance céleste,
- la Licorne représente la puissance terrestre,
-la Tortue incarne la Sagesse et la Longévité, et le Phoenix symbolise Grâce, Beauté, Prospérité.
 La licorne est le gardien, protecteur des lieux sacrés : temples, pagodes, lieux de culte ou de cérémonie, bâtiments gouvernementaux (mairies, cours de justice …), résidences royales …
 
D’imposantes statues représentant l’animal sacré trônent devant les édifices, dans les cours de réception, le long des allées de circulation.
 
A - La licorne, l’un des animaux sacrés de la culture vietnamienne
Avec le dragon, le phénix et la tortue, la licorne fait partie de quatre animaux sacrés, appelé « Tu linh » en vietnamien, vénérés non seulement au Vietnam mais aussi dans de nombreux pays asiatiques. Il s’agit d’une créature fantastique avec une tête mi-dragon, mi-lion et les éléments du cheval et du buffle. En symbolisant la paix et la bonne fortune, la licorne se présente généralement dans les danses de la licorne célébrant le commencement d’une nouvelle année, d’un commerce ou la cérémonie inaugurale. Dans la croyance vietnamienne, la licorne est forte et fidèle, qui convient donc à la protection des temples et des lieux de culte.
 
 
B- LA DANSE DE LA LICORNE
 
La danse de la licorne ou « Mùa Lân »  est une coutume traditionnelle vietnamienne qui se pratique pendant les jours de fête. Cette danse particulière possède de nombreuses significations symboliques: bonheur, prospérité, paix et chance.
 
De nos jours, la danse de la licorne est pratiquée pour répondre à divers besoins. Au-delà des jours de fête du Tet (nouvel an lunaire), les Vietnamiens pratiquent la danse de la licorne pour des occasions spéciales telles que l'inauguration de magasins, les cérémonies d'ouverture de chantier, les banquets ou encore les réceptions avec des invités étrangers ou importants. Les Vietnamiens font ainsi le souhait de recevoir de bonnes ondes et chassent les mauvais esprits pour un futur favorable dans les affaires, les relations...
La licorne est un animal qui se classe en deuxième position dans le rang des quatre animaux fabuleux vietnamiens, à savoir : le dragon, la licorne, la tortue et le phénix. La licorne est un animal mythologique qui a le corps d'un cerf, les sabots d'un cheval, une queue de boeuf, une grande bouche et un grand nez, une seule corne, des poils de cinq couleurs sur le dos et des poils jaunes sous le ventre. Jadis, la licorne était un animal sacré dont la statue se trouvait dans les lieux sacrés comme les temples, mausolées des rois ou encore les maisons communes.
 
C - COMMENT SE FAIT LA DANSE DE LA LICORNE
 
La licorne comprend deux danseurs seulement. Le premier, debout, compose la première partie du corps de l’animal, les deux pattes avant, le cou et la tête.
 Le second, torse baissé, s’accrochant à la taille du premier, figure le corps de l’animal et les pattes arrière.
 Les têtes des licornes comportent deux gros yeux globuleux, entourés de longs poils duveteux, une petite corne de métal brillant sur le dessus de la tête et une gueule impressionnante, elle aussi entourée de poils duveteux et dans laquelle sont dessinées de grandes dents.
 Les couleurs sont généralement vives et acidulées, jaune canard, vert pistache, bleu ciel. Le danseur chargé de la tête peut faire cligner les paupières, s’allumer la pupille, ouvrir et fermer la gueule pour faire exécuter toutes sortes de mimiques à la licorne, satisfaction, réprobation, étonnement, colère…
La danse de la licorne, ou Múa lân, demande beaucoup d’agilité, de puissance, car l’animal saute, se dresse sur ses pattes arrières, et elle est donc généralement exécutée par des élèves d’écoles d’arts martiaux. Parfois, les danseurs accomplissent la danse au sommet de colonnettes, exigeant une très grande virtuosité et beaucoup de dextérité. Les gestes, les pas, les sauts, les attitudes, les mouvements des danseurs sont accomplis selon un code connu et apprécié du public. La licorne bondit, se cabre, se baisse, s'incline à gauche, à droite, se retourne, se dresse, selon le rythme donné par les tambours et les cymbales.
 

 

 

 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog