Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Ce blog a pour but de partager avec vous nos connaissances et nos expériences de la croissance intérieure ainsi qu'éveiller et inspirer sur le chemin spirituel pour le bien de tous et de toutes.

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée
SAUVÉS PAR LES ANGES : HISTOIRE DU MIRACLE DE COKEVILLE
SAUVÉS PAR LES ANGES : HISTOIRE DU MIRACLE DE COKEVILLE
Nous vivons à une époque où beaucoup de violences explosent. Lorsqu'il arrive des moments dramatiques  , la prière fervente des enfants en situation de danger produit des miracles que l'esprit rationnel et logique ne peut saisir et comprendre.

 

 

A- LA PRISE D'OTAGES 
 
Un jour de printemps fatidique le 16 mai  1986, un couple dérangé David Young et Doris sont entrés dans une école locale à 13 H30 avec une bombe à essence artisanale  et plusieurs fusils et des armes de poing et  une révolution en tête.

 

Le couple a commencé à déclamer et à délirer. Young a également distribué son manifeste qui était à la fois étrange et insensé pour le personnel. Il a également annoncé: «C'est une révolution!».

 

Doris, allait de classe en classe, rassemblant les gens. Elle a fini par amener 154 personnes dans une pièce 30x30, et parmi les captifs

il y avait  136 enfants, 6 professeurs, 9  enseignants et 3 autres adultes.

Doris a accompli cela en disant à tout le monde que quelque chose se passait dans la pièce choisie. Les excuses qu'elle a invoquées étaient une urgence inexistante, un rassemblement ou une surprise quelconque.

Avec les otages maintenant dans la salle, Young a fait sa demande de 2 millions de dollars par enfant   ( environ 300 millions ). Il a également exigé une audience avec le président de l'époque Reagan, à qui il a également envoyé une copie du manifeste. De plus, Young avait le mécanisme de déclenchement de la bombe attaché à un lacet qu’il gardait attaché à son poignet.

 

Après avoir obtenu la permission de Young, les enseignants ont récupéré des livres, des fournitures artistiques et une télévision. Pour garder les enfants occupés pendant l'impasse.

Pendant ce temps, la police, les familles des captifs s'étaient rassemblées devant l'école. Ils étaient hors de vue de ceux à l'intérieur de la classe.

 

Au cours de l'impasse, de nombreux enfants ont sangloté, disant qu'ils voulaient rentrer chez eux. Ils se sont également plaint des maux de tête qu’ils ressentaient à cause de l’odeur de l’essence de la bombe. À plusieurs reprises, Doris a tenté de calmer les enfants. Elle leur a dit de considérer la situation comme un «film d'aventure». Elle leur a également dit de penser à cela comme une histoire à raconter à leurs futurs enfants et petits-enfants. Un des enfants a fêté son anniversaire ce jour-là et a fait chanter des chansons en son honneur. Young et Doris se sont même joints au chant.

 

Lorsque le chant n'a pas réussi à améliorer l'ambiance, les enseignants ont récupéré des éléments de la bibliothèque. De cette façon, ils pourraient essayer de garder à nouveau l’esprit des enfants hors de la situation et passer le temps.

 

 

B- Dénouement 

 

 

Après une impasse de deux heures et demie, les enfants commençaient à s’agiter.

 

Alors , certains enseignants et les enfants  se sont réunis pour une prière silencieuse et c'est à peu près ici que quelque chose d'étrange a commencé à se produire. Certains élèves ont commencé à entendre des voix désincarnées leur dire que quelque chose de grand était sur le point de se produire, mais sans avoir peur. D'autres ont vu de belles figures en blanc se déplacer dans la pièce. Quelques-uns ont eu des aperçus de parents décédés leur disant de ne pas avoir peur et une femme rayonnante en blanc est apparue, a dit aux gens rassemblés de commencer à se diriger vers les fenêtres et qu'ils seraient tous épargnés

Un enseignant survivant se souvient:

«Les enfants étaient assis en rond et, alors que je les regardais, on pouvait voir que les cercles disaient une prière. Et ils faisaient tous ça. C’était incroyable pour moi.

La prière parut susciter l’agitation de David Young et il décida de quitter la pièce. Avant de quitter la pièce, David Young a attaché le dispositif de détonation de la bombe au poignet de sa femme. À un moment donné, elle leva brusquement le bras et la bombe explosa prématurément, blessant Doris Young pendant que David Young était sorti de la pièce. De retour sur les lieux, David Young a tiré sur sa femme, puis sur lui-même.

Tous les otages se sont échappés, mais 79 ont été hospitalisés par la suite avec des brûlures et des blessures mineures. L’histoire est plus profonde.

Les experts en bombes appelés sur les lieux étaient sidérés. Ils ne comprenaient pas pourquoi l’école était toujours intacte alors qu’une bombe de cette taille aurait dû effacer tout le côté du bâtiment, laissant tout le monde – les preneurs d’otages et les otages – tous morts.

 

3 -Les enfants racontent 

 

Les enfants racontèrent séparément à leur famille aux sauveteurs et à la police comment des anges ou "êtres de lumière" étaient descendus dans la classe par le plafond.

 

 

Ces anges leur  ont demandé de se déplacer dans un coin de la classe car la bombe était sur le point d’exploser. Certains enfants ont rapporté avoir vu de belles personnes en blanc tandis que d’autres ont dit avoir vu des proches décédés leur disant de ne pas avoir peur.

Beaucoup ont dit plus tard qu’il y avait un ange dans la pièce pour chaque enfant . Certains enfants ont déclaré ne rien voir, mais plutôt avoir entendu des voix  leur dire que le désastre était sur le point de se produire et qu’ils seraient épargnés.

 La photographie de la police ci-dessus montre un mur carbonisé gravant mystérieusement le contour d’une figure angélique est la seule preuve « physique » du miracle.

Un enfant, nommé Nathan, a expliqué ce qui lui était arrivé à ce moment précis:

«J’étais assis dans la classe en train de jouer avec un jouet quand quelque chose m’a fait lever les yeux. C’est quand j’ai vu les anges. Ils étaient brillants, avec des robes blanches fluides. Certains se tenaient la main. Ils glissèrent à travers le plafond, puis suspendus dans les airs pendant une seconde. Je me sentais totalement en sécurité. Tout le monde semblait avoir un ange. Ils sont descendus à côté de nous. Mon ange était une belle femme brillante. C’était presque comme si elle avait atterri sur mon épaule.

 

Elle a dit: «N’aie pas peur, Nathan. Lève-toi et va à la fenêtre. La bombe est sur le point de se déclencher. »J’ai fait exactement ce qu’elle a dit. D’autres enfants ont commencé à faire la même chose.....

 

 

4- Conclusion 
Que vous croyez aux anges ou non , ils existent ils sont là pour assurer leur mission sacrée auprès des co-créateurs que nous sommes.

 

 

Bien des fois dans notre vie ou nous nous sentons menacés, ces anges sont venus à la rescousse pour nous  assurer d’une protection invisible contre certains dangers visibles et invisibles.

 

 

Il faut se rappeler que lorsque l’humanité a reçu le don du libre arbitre, elle était connectée au royaume angélique à travers le corps physique. Il était décrété que chaque âme qui s’incarnerait sur cette planète devrait avoir au moins 2 anges gardiens. Un de vibration masculine qui travaille dans la radiation positive du pouvoir spirituel et qui est relié à notre être à travers la région de notre glande pituitaire. L’autre de vibration féminine travaille dans la radiation réceptive de la sagesse spirituelle et est relié à notre être à travers la glande pinéale. Ces 2 anges gardiens sont avec nous depuis notre incarnation physique et nous accompagnent sur le chemin de notre vie. Aussi pendant les 7 premières années de notre incarnation physique, ils sont reliés intimement à nous. C’est pourquoi, les jeunes enfants voient souvent leurs anges gardiens  se tenant devant eux pour les protéger et les guider. Notre 2ième fils lorsqu’il avait l’âge de 5 -6ans, il nous racontait qu’il voyait souvent un être avec une lumière au front qui l’accompagnait. Et dans ce temps là , nous étions de jeunes parents qui se préoccupaient d’élever nos enfants et non de spiritualité. Une fois, il nous disait par surprise que lorsqu’on trancha la tête de quelqu’un , cette personne ne souffrait pas du tout car le coup porté était  trop rapide. Comment un jeune enfant aurait-il  pu avoir cette connaissance si ce n’est de son ange gardien…

 

 

 

 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog