Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Ce blog a pour but de partager avec vous nos connaissances et nos expériences de la croissance intérieure ainsi qu'éveiller et inspirer sur le chemin spirituel pour le bien de tous et de toutes.

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée

 

sebastien328.jpg

 

 

Stevenson_in_the_field_small.jpg

 

 

 

Plusieurs scientifiques célèbres dont le Dr Ian Stevenson et le Dr Bryan L Weiss ont étudié les cas de réincarnation.

 


 

 

1- Dr Ian Stevenson

 

Le  professeur lan Stevenson montréalais  d'origine (1918-2007)  était pour ainsi dire le plus grand spécialiste scientifique en ce qui concerne la réincarnation. Diplômé en psychiatrie de l'université Mc Gill, il  a émigré  aux États-Unis où il a enseigné la psychiatrie et fait des recherches poussées et avec rigueur sur la réincarnation  à l’Université de Virginie.


Il a publié ses recherches dans plusieurs livres  dont quelques uns  sont traduits en français  sur des enfants alléguant se souvenir d’une vie précédente et donnant des éléments permettant de retrouver des traces de cette vie précédente.

Dans son  livre datant de 1995 et traduit en français “Les enfants qui se souviennent de leurs vies antérieures” , Ian Stevenson aborde certaines des questions que l’on se pose fréquemment au sujet des enfants qui prétendent se souvenir de vies antérieures.
stevensonbook
- Pourquoi est-on plus susceptibles de se souvenir de certaines vies - notamment celles qui ont eu une fin violente - que d’autres ?
- Pourquoi presque tous les enfants oublient-ils, entre cinq et sept ans, les souvenirs plus précoces de leurs vies antérieures ?
- Pourquoi rencontre-t-on plus de cas en Asie et dans certaines parties de l’Afrique qu’en Occident ?
- Quelles sont les principales interprétations de ces cas, en dehors de la réincarnation ?
- Pourquoi, dans certains cas, la réincarnation semble-t-elle être la meilleure interprétation ?
51s-bZxvJiL._SL500_AA300_.jpg

 

C'est sans doute  l'ouvrage le plus documenté et le plus rigoureux qu'on puisse trouver sur cette question. Dans le livre traduit en 7 langues, le Dr Stevenson a retenu 20 cas  parmi les 2500 qu'il a étudiés. Il s'agit pour la plupart de jeunes enfants qui ont conservé des souvenirs précis et vérifiables d'une vie antérieure.

 

L ’approche du Dr Stevenson obéit à des critères de vérification les plus rigoureux, c’est pourquoi on peut dire que l’on est passé d’une croyance présente chez de nombreux peuples du monde à une démarche scientifique de collecte de faits inexplicables sans l’hypothèse d’une transmission de souvenirs ou de vécu entre deux identités corporelles différentes.

Stevenson a noté différents phénomènes troublants chez les sujets étudiés :

-  Des pré-visions de réincarnation

-  Des rêves annonciateurs

-  Des marques et défauts de naissance

-  Des propos des enfants sur leur vie antérieure

-  Des talents ou des dons particuliers

-  Inversion des sexes

-  Phobies

 

 

 

En voici quelques exemples :

 

1- Cas de Corliss ChotKin Junior

 

  Corliss Chotkin était métis, né d'un père de race blanche et d'une mère amérindienne appartenant à la tribu des Tlingits en Alaska - qui sont réincarnationnistes.


    En 1946 mourait un indien tlingit du nom de Victor Vincent.
    Environ un an avant sa mort, alors que Victor se trouvait en visite chez sa nièce, il lui disait : "Je vais un jour revenir comme ton fils
je serai ton prochain fils. J’espère que je ne bégaierai pas autant que maintenant. Ton fils aura des cicatrices. Et j'aurai les mêmes cicatrices..." Il indiqua alors deux cicatrices très distinctes : l'une sur le bord du nez, l'autre dans le dos. Il s'agissait dans les deux cas de cicatrices causées par des interventions chirurgicales.


    Dix-huit mois après la mort de Victor, sa nièce donna naissance à un fils qu'elle appella Corliss. Or, cet enfant avait à la naissance les mêmes cicatrices que son oncle. Elles ont été reconnues et authentifiées par plusieurs témoins. Ce qui ne suffirait sans doute pas à en faire un cas intéressant... Mais il se trouve qu'un jour, alors qu'il était tout jeune enfant, Corliss a spontanément demandé à sa mère : "Me reconnais-tu? Je suis Kahkody..." C'était le nom tlingit de Victor. Et un peu plus tard, il devait déclarer : "Je vous avais dit que je reviendrais..."

    Au cours des années qui ont suivi, Corliss Chotkin a reconnu plusieurs personnes qu'il ne pouvait pas avoir connues dans la présente incarnation. Il raconta même certains incidents de la vie de Victor que personne ne connaissait et qui ont pu être vérifiés. Il a par exemple raconté qu'un jour, alors qu'il était à la pêche, son canot-moteur étant tombé en panne il avait été secouru par un bateau à vapeur, le North Star... Il rapportait toujours de sa vie antérieure des faits précis et dont la plupart ont pu être vérifiés.
    Enfin, du point de vue psychologique, Corliss ressemble à Victor. Il a aussi plusieurs de ses aptitudes : il est par exemple très doué pour la mécanique. De plus, il bégaie et il traîne un peu les pieds... comme Victor.

Stevenson ajoute que ” Victor Vincent bégayait beaucoup et il avait exprimé le voeu de moins bégayer dans sa nouvelle vie. Corliss bégayait énormément dans sa jeunesse et cela dura jusqu’à ce qu’il suive, à l’âge de dix ans, un traitement avec un orthophoniste. Il n’avait plus de défaut de prononciation lorsque je l’interrogeai. ”

En Alaska, Corliss Chotkin,  Tlingit de pure souche, possédait une habileté remarquable dans la mécanique ; activité dans laquelle excellait son grand oncle. Et tout comme lui Corliss possédait l’âme d’un marin :
Victor Vincent aimait le bateau et la vie sur l’eau. (…) Il se montrait très compétent devant les bateaux et leurs machines. Corliss, lui aussi, appréciait l’eau ; il avait exprimé le souhait de parcourir le monde en bateau. Il se montra également très doué pour le maniement et les réparations de moteur. Il apprit tout seul, sans leçons, à les mettre en marche. Ce talent n’était pas hérité de son père qui ne connaissait rien aux moteurs et donc n’y touchait pas, tandis que Corliss réparait facilement un moteur cassé.

 

2- Quand la Réincarnation sert de preuve dans un procès

 

Il  y a eu ce cas troublant sur l’histoire de la réincarnation supposée d’une jeune Indienne nommée Sudha, dont le corps a été retrouvé le 26 octobre 1978 le long du chemin de fer du Gange.
L’enquête de l’époque a conclue qu’après avoir été étranglée, elle fut jetée d’un train en marche.

Quatre années plus tard, Meenu, une enfant de 3 ans habitant dans le village de Bethar, commença à raconter des détails étranges et très précis, concernant les circonstances de la mort de Soudha. Elle dit que c’est une de ses vies antérieures.
Meenu aurait donc vécue au travers du corps de Sudha, à Kânpur, et aurait été mariée à un médecin de renom, le docteur Vinay…

Le département de parapsychologie de l’université de Virginie aux Etats Unis, s’est intéressé au cas de Meenu. Selon le parapsychologue qui aurait étudié le cas de la réincarnation de Meenu, il lui semblerait très difficile pour une enfant de cet âge là, d’être capable d’une manipulation quelconque, afin de fournir des détails aussi précis sur la vie de Sudha.
Le témoignage de Meenu a servit dans le procès qui envoya le docteur Vinay, mari de Sudha, en prison pour meurtre.

 

 

 

 

 

2- Dr Bryan L. Weiss

 

sebastien329

 

 

Né à New York en 1944, le Dr Brian L. Weiss est un psychiatre spécialiste de la thérapie sous hypnose. Il est diplômé de l'Université de Columbia et a terminé ses études de médecine à la faculté de Yale. Il a fait son internat au Centre Médical Bellevue de l'Université de New York, avant de prendre la tête du département de psychiatrie de la faculté de médecine de Yale. Il est désormais président émérite de psychiatrie au Centre Médical Mont Sinaï à Miami. Il a également publié plusieurs articles scientifiques touchant à la pharmacologie, à la chimie du cerveau, aux troubles du sommeil, aux états d'anxiété et dépressifs, à la toxicomanie, à la maladie d'Alzheimer... Il anime des séminaires, des ateliers et des formations professionnelles dans le monde entier.
Brian_Weiss.jpg

Alors qu'il utilisait l'hypnose pour aider une patiente à retrouver certains événements traumatisants de son enfance, le Dr Weiss eut la surprise de l'entendre évoquer des souvenirs vieux de quatre mille ans. La jeune femme venait de régresser vers une vie antérieure.

Intrigué, le Dr Weiss a renouvelé l'expérience avec d'autres patients. Il a ainsi recueilli plusieurs centaines de témoignages troublants. À travers l'hypnose, des hommes et des femmes ont pu recueillir des informations précises sur leurs existences passées. L'aventure, passionnante en soi, ne s'est pas arrêtée là, car les patients sont sortis de cette expérience non seulement guéris mais convaincus de leur immortalité.

 

Le Dr Weiss explique qu'à cette époque-là il venait d'être nommé à la présidence du service de psychiatrie du centre médical de Miami quand il découvrit fortuitement ce mécanisme de régression alors qu'il utilisait, comme à son habitude, l'hypnose pour aider Catherine, une patiente, qui vint à lui révéler des détails sur sa vie personnelle qui modifia radicalement sa conception de la psychothérapie.
"Je savais que Catherine ne connaissait pas et ne pouvait pas connaître tous ces faits. Mon père était mort dans le New Jersey et était enterré dans le nord de l'État de New York. Il n'avait pas eu de notice nécrologique. Mon fils Adam avait disparu dix ans plus tôt à New York, à deux mille kilomètres d'ici. Rares étaient mes amis intimes en Floride à connaître ne serait-ce que son existence. Plus rares encore ceux qui étaient au courant des circonstances de sa mort, et certainement personne à l'hôpital. Catherine n'avait aucun moyen d'apprendre quoi que ce soit sur le passé de ma famille."

En 1992, le Dr Weiss faisait véritablement oeuvre de pionnier en portant à la connaissance d'un plus large public ces techniques sûres, susceptibles d'améliorer la connaissance de soi et de favoriser une meilleure compréhension entre les individus. Pourtant tout dans sa vie pouvait être tourné au ridicule, sa réputation bien établie au fil des années, sa carrière, ses revenus...cela lui causait bien des inquiétudes, car il était très conformiste dans son domaine.

Malgré tout, même si c'était loin d'être son but dans la vie de prouver la validité de la réincarnation et des régressions dans les vies antérieures, il lui était impossible d'ignorer ce phénomène tellement les détails incroyables rapportés après chaque séance par ses nombreux patients étaient si précis et surtout, après recherche, si véridiques...

 












Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog