Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Le blog de Soleil Levant et de Bien-Aimée

Ce blog a pour but de partager avec vous nos connaissances et nos expériences de la croissance intérieure ainsi qu'éveiller et inspirer sur le chemin spirituel pour le bien de tous et de toutes.

Publié le par Soleil Levant et Bien-Aimée

  at78.jpg

 

VOIC UNE CONFERENCE DE MAITRE TAM DONNÉE À MONTREAL EN 1981


Mes amis,

Aujourd'hui, nous étudions ensemble, dans la joie, l'itinéraire de la réalisation du Dharma du Non-Etre afin de vérifier les réussites et les échecs de notre propre personne.
Mes amis des cinq continents, vous avez étudié et pratiqué étape par étape, depuis l'époque où vous ne pratiquiez pas encore jusqu'au jour où vous avez pratiqué et depuis que vous êtes en train de pratiquer ; nous devons nous réunir pour chercher à comprendre les réussites et les échecs de notre for intérieur, pour chercher à comprendre si ce Dharma du Non-Etre de la Science Esotérique du Bouddha nous a aidé ou a détruit notre vie terrestre ainsi que notre vie spirituelle.

J'ose penser que chacun de nous vit avec un cerveau et une âme, nous avons le droit de tout examiner dans le cheminement au cours duquel nous nous sommes construits et nous nous construisons pour nous-mêmes.
Vous avez pris conscience clairement qu'avec cette ascèse spirituelle, comme je l'ai souvent dit, nous pratiquons pour nous-mêmes et pour ensuite influencer les autres mais nous n'exhortons pas les autres à pratiquer cette ascèse, alors que nous ne le faisons pas.


Sur ce sujet, nous trouvons que si nous exhortons les autres à pratiquer alors que nous-mêmes nous ne pratiquons pas, nous n'avons pas besoin de faire le point. Maintenant, si nous pratiquons tout en exhortant et tout en influençant les autres, nous avons l'occasion de faire le point. Faire le point, pour quoi faire ? Pour guider la progression de tous sur le chemin utile à tous et non pas pour juger, critiquer les autres alors que nous ne pratiquons pas et que nous ne pouvons pas obtenir de résultats.
C'est pourquoi chacune de vos paroles, chacun de vos mouvements, à propos de l'argent, sont de l'argent : si vous n'avez pas de quoi vous nourrir, si vous n'avez pas de maison pour vous loger, de vêtements pour vous habiller, vous n'aurez pas le temps de venir ici discuter.
Alors chacun de vos mouvements est aussi de l'argent ; et à propos des cinq éléments, c'est aussi la collaboration du " métal, bois, eau, feu, terre " dans votre organisme et dans votre cerveau, qui vous procure la possibilité de venir ici discuter et étudier.


Nous sommes déjà riches, maintenant nous devons nous développer. Dans quelle voie nous développerons-nous ? Dans celle où nous sommes autonomes. Nous pratiquons pour voir, pour progresser, pour dissiper notre nature retardée, impure dont nous avons confirmé l'inutilité.

Maintenant, je dois me corriger. L'étroitesse de mon esprit n'est pas utile, je dois maintenant élargir ce dernier. Ma tristesse n'est pas utile, je dois me développer jusqu'à la joie. Pour quoi faire ? Pour que j'apprenne davantage. A quoi sert la gentillesse que nous avons acquise ? C'est pour influencer les autres.
C'est clair et net dans la voie de perfectionnement où l'on mène parallèlement la vie terrestre et la vie spirituelle. Nous savons aimer nous-mêmes, construire nous-mêmes, rétablir l'ordre de nous-mêmes et nous savons aimer les autres ; c'est clair et net.


C'est la voie de l'ordre de l'Univers entier et non pas seulement celle de l'ordre de notre for intérieur, limitée à notre psychologie. Il en est ainsi naturellement, c'est clair comme le jour. Votre collaboration actuelle s'harmonise avec l'Univers entier. Puis de l'intérieur, votre principe conscient se développe jusqu'à l'infini.
Vous vous avancez toujours, vous cherchez toujours à comprendre, c'est pourquoi les êtres humains se tourmentent toujours dans leur vie et créent toutes sortes de besoins. Pour quoi faire? Pour guider leur progression vers l'équilibre des viscères et du for intérieur.

Et maintenant nous faisons le point : depuis le jour où nous avons pratiqué jusqu'à aujourd'hui, où en sommes-nous ?


Auparavant, nous ne connaissions pas, nous ne comprenions pas notre avidité, notre colère, notre stupidité. Aujourd'hui, la plupart d'entre vous ont bien compris leur nature. Si elle est avide, vous le voyez clairement ; si elle est coléreuse, vous le voyez clairement ; si elle est triste, vous le voyez clairement. Alors vous espérez la débarrasser de tous ces états, la débloquer afin qu'elle évolue, pour la conduire à la lucidité sublime.
Quelqu'un d'entre vous veut-il enfouir sa nature ainsi que son âme, ses viscères dans la boue sale ? Personne.


Nous voulons parvenir à l'état pur, sublime, joyeux et beau, nous voulons que notre âme soit légère, nous voulons dissiper les haines de notre for intérieur que nous avons gardées dans notre coeur depuis toujours dans le but de préparer une vengeance injuste.

Maintenant, comment faire pour nous sauver afin de nous libérer de cette obscurité et renforcer notre esprit lucide ? A part nous, qui nous aide maintenant ? Y-a-t-il un groupe qui vient nous aider ?


Nous sommes des êtres humains vivant dans l'Univers, nous devons apprendre, progresser vers la lucidité ; nous sommes obligés d'apprendre pour construire point par point, pour ne pas être oublieux de l'amour que le Créateur nous a donné à chaque instant afin que nous ayons l'occasion de progresser spirituellement et de réaliser l'amour envers tous les êtres à tous les niveaux.
Vous cherchez à comprendre de plus en plus profondément, vous vous établissez de plus en plus dans la Loi du Ciel et de la Terre : la naissance et la destruction à l'extérieur de vous, la naissance et la destruction dans votre for intérieur.
Dans la destruction, il y a naissance dans votre for intérieur. Chaque jour, vous réfléchissez à toutes sortes de choses, c'est l'existence de la destruction dans la naissance et l'existence de la naissance dans la destruction. Puis devant vos yeux, c'est aussi l'existence de la destruction dans la naissance et l'existence de la naissance dans la destruction.

 

Nous voyons clairement tout cela. Nous voyons clairement que depuis le jour où nous avons pratiqué jusqu'à maintenant, nous avons marché dans le sens opposé à celui qui nous a conduits à la situation actuelle.
Avant, lorsque vous ne meniez pas encore la vie de perfectionnement, vous n'augmentiez pas les fréquences des vibrations dans votre cerveau ni celles qui sont dans vos cinq viscères. Et grâce à l'association de ces deux sortes de vibrations, aujourd'hui vous êtes lucides, vous pouvez voir votre caractère, votre nature.


Alors vous avez clairement l'occasion d'évoluer. Vous bouchez bien vos oreilles, pour quoi faire ? Vous bloquez les points d'acupuncture sur votre tête, pour quoi faire ? Pour augmenter les fréquences des vibrations et les concentrer. Une fois concentrées, elles se développent jusqu'à l'infini.


En faisant la respiration cyclique, vous inspirez à fond et vous expirez à fond, pour quoi faire ? C'est aussi pour développer la conscience intérieure ; tous les nerfs, tous les méridiens sont développés.


Puis, vous semez la notion lucide du principe " NAM MO A DI DA PHAT ", pour quoi faire ? Pour ouvrir les six centres psychiques de votre corps afin qu'il s'adapte à son cycle de développement.


Si nous nous occupons d'une partie et que nous en abandonnions une autre, nous ne pouvons pas nous développer ; c'est pourquoi nous nous développons dans l'ordre en commençant par :

- l'exercice de la concentration de l'énergie spirituelle,

- suivi de l'exercice de la respiration cyclique sans rétention de souffle

- puis de l'exercice de la contemplation méditative.


Ces trois exercices nous apportent la légèreté, la pureté et ouvrent la conscience de notre for intérieur.
Mais nous-mêmes, nous devons pratiquer et non pas exhorter les autres à pratiquer alors que nous ne pratiquons pas.
C'est pourquoi, ici, nous ne nous posons pas en Maître et ne pouvons opprimer personne.

Nous devons pratiquer dans nos actes ; si nous arrivons à développer notre conscience nous apporterons notre contribution à tous nos amis sur terre de telle sorte que notre réalisation se concrétisera. Ils ne savent pas s'aimer eux-mêmes, comment peuvent-ils aimer les autres ?


En suivant cette ascèse, après avoir pratiqué, vous voyez que vous rétablissez l'ordre pour vous-mêmes et que vous vous aimez vous-mêmes. Si vous aimez la maison que vous habitez, vous la déblayez, vous la nettoyez, alors vous voyez que vous l'aimez.


Si votre maison n'a pas d'ordre, vous ne l'aimez pas. Ce corps est aussi une maison où réside l'âme. Si l'âme se néglige et laisse le corps agir à son gré, il s'abîmera, se délabrera et deviendra malade. Savez-vous déjà aimer ? Pas encore.


Vous savez seulement détruire et vous ne savez pas aimer, vous vous gaspillez mais vous ne savez pas vous concentrer pour progresser. Alors vous vivez toujours dans un principe conscient faible, pauvre car vous n'avez pas compris la capacité inhérente à vous-mêmes.


En descendant ici, vous apprenez pour évoluer et non pas pour régresser. C'est clair et net.

C'est pourquoi vous devez prendre la résolution de vous corriger pour progresser, celle de vous perfectionner pour devenir calme et parvenir à l'état pur et léger qui est la chose utile dont nous sommes en train de discuter dans l'esprit de construire, de pratiquer et de progresser nous-mêmes. Alors nous devons persévérer, nous devons faire des efforts, nous devons nous avancer encore.

Chaque semaine, nous avons l'occasion de nous rencontrer, de faire des vérifications.
Chaque semaine, nous subissons la bonne influence de nos amis, et cette influence est la conséquence de l'aspiration de venir ici de chacun de nous ; personne ne nous contraint à le faire. Nous apportons réellement notre contribution car nous avons construit pour nous-mêmes.


Notre réussite est l'aspiration noble et précieuse de notre âme. Nous nous épanouissons réellement, nous ne subissons la pression de personne. C'est pourquoi nous devons développer notre coeur, ouvrir notre esprit, étudier ouvertement n'importe quel sujet que nous comptons disséquer et développer.
Parmi nous, jamais personne ne nous a entraînés et ne nous a obligés à nous asseoir comme ceci. Tout vient de l'aspiration de votre âme et vous accueillez les exhortations, les paroles lucides pour éclairer votre for intérieur, pour évoluer.

Aujourd'hui, vous voyez que votre âme est très solide. Vous savez très bien ce qu'est la voie juste et ce qu'est la voie du mal.
Les forces du mal veulent seulement posséder votre corps mais elles ne peuvent jamais posséder la volonté pure, élevée de l'âme.
Notre volonté pure, élevée demeure dans un monde que le commun des mortels appelle invisible, impalpable. Selon le Bouddhisme, cette volonté parvient, grâce à la perfection, à l'aura lumineuse. Cette partie est la partie sublime dont l'évolution est claire et nette.


C'est pourquoi pendant que vous pratiquez l'ascèse spirituelle, vous fermez les yeux et vous ressentez une harmonie, un plaisir. C'est un plaisir dans l'harmonie et non pas un plaisir dans l'excitation.

 
La scène entre mari et femme sur terre n'est qu'une scène d'excitation alors que la scène de la sérénité, harmonisant les énergies pures positives et négatives de notre for intérieur est l'harmonie transcendante. Il y a une très grande différence.


C'est pourquoi, les pratiquants spirituels parvenus à ce plaisir n'ont plus besoin des choses terrestres. Ils voient que, dans la vie terrestre, la base de la super-civilisation est l'énergie et que dans la spiritualité, le développement à l'infini est également l'énergie : on passe de l'énergie impure à l'énergie pure.


C'est pourquoi, ils passent dans cette sphère et ils y vivent entièrement ; alors ils ne tiennent plus compte des peines, des malheurs.
Les profanes trouvent que ce sont des malheurs, des misères mais eux trouvent qu'ils vivent toujours dans l'harmonie, ni dans l'abondance, ni dans le dénuement car ils vivent dans l'énergie ; il n'y a plus de matière, il n'y a plus de souffrance ni d'occupations.


En effet ils se sont sacrifiés pour conduire les autres de la vie terrestre à la spiritualité, ils s'harmonisent avec la vie terrestre pour conduire les âmes jusqu'à la voie de perfectionnement appartenant à la sphère d'énergie, voie dans laquelle on mène parallèlement la vie terrestre et la vie spirituelle.
C'est pourquoi se conduire ainsi, c'est également apporter une contribution selon la vertu de sacrifice.


Les prédécesseurs ayant pu s'avancer veulent guider ceux qui sont derrière eux.
Nous devons sacrifier une partie de notre énergie, puis petit à petit, nous résolvons le problème. Vous avez pris conscience de votre Origine, de votre nature infinie, alors vous ne voulez pas qu'on vous dérange. Vous avez absolument la liberté de progresser vers la lumière pure.


Mais, comment le commun des mortels peut-il comprendre cela à fond ? L'humanité titube encore, elle est encore dans la boue sale, elle s'égare dans les conflits, les tromperies, les désirs. Comment devons-nous faire ?
Nous devons nous sacrifier pour partager notre énergie puis nous guidons son évolution.

Vous avez aussi rencontré ces difficultés. Tout le monde a de la famille, tout le monde doit se heurter à ces difficultés. Mais nous nous perfectionnons par l'esprit et par la pensée, alors nous devons renforcer notre esprit et notre pensée.


Quant au corps, ce n'est pas très important, il n'est aussi qu'un moyen pour guider l'évolution de toutes les âmes. Nous devons l'utiliser en partie pour évoluer dans l'harmonie plutôt que dans les fêlures.
Plus nous pratiquons, plus nous voyons que le faux a le droit de gagner du terrain, d'être exigeant mais le vrai a d'autant plus le droit de le guider, de l'éclairer, de le conduire à la progression infinie.


Dans n'importe quelle action, si vous gardez toujours la vraie nature pure, élevée, l'impur doit se transformer en pur. C'est comme le Vrai Moi et le Faux Moi dans votre corps. Si le Vrai Moi accepte de se renforcer pour évoluer, le Faux Moi doit se dissoudre petit à petit ; puis il s'harmonisera avec le Vrai Moi dans l'avenir.

Nous avons un programme sûr, un chemin sûr pour examiner clairement les réussites et les échecs dans la manière de pratiquer et de nous développer.
Nous pratiquons tout en divulguant le dharma, tout en dissipant l'impur dans notre for intérieur, dans nos viscères et en dissipant l'impur dans notre situation actuelle. C'est complètement différent des superstitions qui ne nous donnent pas l'occasion de vérifier.


Quant à cette ascèse, nous vérifions au fur et à mesure que nous réalisons, nous comprenons au fur et à mesure que nous pratiquons.
Puis nous développons notre principe conscient pour savoir quel viscère est ouvert à la clairvoyance, lequel ne l'est pas encore ; quelle couleur est réellement pure, laquelle est encore impure, ne peut pas se développer.
Nous voyons clairement tout cela. Mais grâce à quoi voyons-nous clairement ? Grâce à notre caractère, grâce à notre obscurité, nous faisons le point.

Ne dites pas : " Moi, maintenant, je suis pur léger, je ne connais plus les impuretés d'autrefois ". Vous êtes sortis de l'impur. C'est pourquoi vous devez y être renvoyés pour chercher à le comprendre et progresser.
Vous avez déjà vu clairement cela. " Si je progresse dans le Pur, je me sens léger, si je progresse dans l'Impur, je me sens malheureux ". D'accord ! Vous avez vu clairement comme cela.
Puis chaque nuit, vous pratiquez l'ascèse spirituelle et vous dormez assis jusqu'au matin. Vous vous sentez infiniment purs, légers, vous voyez que vous êtes libérés de vos karmas, vous vous sentez heureux.
Bien que vous vous amusiez avec vous-mêmes, vous ressentez un plaisir harmonieux dans votre for intérieur. Et les gens de la Terre disent que vous vous éloignez de cette société. Ce n'est pas vrai !


Vous construisez cette société, car elle peut aussi progresser jusqu'à l'infini et elle n'est pas limitée comme les gens de la Terre le pensent. Ils se trompent en ce point. Ils se trompent, ils voient qu'ils perdent leur bonheur, qu'ils n'arrivent pas à se développer. Mais un pratiquant spirituel voit que c'est grâce à cette voie de perfectionnement qu'il arrive à se développer.
C'est pourquoi chaque partie a sa raison.

Avec cette ascèse, nous réalisons parallèlement la vie terrestre et la voie spirituelle. Après avoir connu la voie spirituelle, vous devez revenir en arrière pour connaître la vie terrestre afin de guider l'évolution des âmes de la vie terrestre, pour qu'elles s'échappent de l'enfer, de l'avidité, de la colère, de la stupidité, de la jouissance, de l'énervement, de la haine, de la sensualité.
Vous devez vous efforcer de les guider, de les convaincre, de vous harmoniser avec elles pour guider l'évolution de ces âmes bloquées. Vous devez persévérer pour arriver à sauver les âmes. Si vous ne persévérez pas, si vous n'apprenez pas la patience pour sauver, vous ne réussirez pas, mais un pratiquant spirituel réussira toujours.


Nous avons pitié des gens terrestres, accablés par leur souffrance. Nous devons nous harmoniser avec eux pour les guider et les éclairer.

Certains, parvenus à des résultats très satisfaisants en pratiquant cette ascèse spirituelle, veulent que les autres la pratiquent. C'est la bonté, la compassion.
Mais si nous voulons que les autres pratiquent cette ascèse spirituelle, nous devons posséder une vertu salvatrice.
De quelle manière sauvons-nous les autres ? Sur tous les plans. Cette ascèse spirituelle vous a ouvert l'esprit, vous a fait voir que vous êtes tous les états mais vos états vont de l'impur au pur et non pas du pur à l'impur.
Avant, vous étiez aussi l'impur, vous aviez aussi ce désir impur mais ce désir s'est orienté vers le pur. Votre action n'est plus impure, même si vous revenez dans la sphère de l'impur, vous n'êtes plus impurs.

C'est pourquoi le Monde d'En-Haut arrange toutes choses très habilement, nous donne l'occasion de revenir en arrière pour que nous essayions de voir ce qu'est la vie terrestre, ce qu'est la voie spirituelle afin de les comprendre plus clairement, plus lucidement, pour que nous évoluions plus facilement et non pas pour que nous soyons conduits à une situation sans issue.
C'est pourquoi votre persévérance est infiniment précieuse, vous ne devez pas changer votre orientation spirituelle, vous devez toujours garder une âme lucide pour progresser jusqu'à l'infini.


Dans n'importe quelle action sur terre, si vous pensez à cette chose-là, rien ne sera insoluble. Vous ne devez provoquer le désordre du for intérieur ni chez les autres, ni en vous-mêmes.
J'ai dit que si nous avons un mauvais point de départ, nous récolterons de mauvais résultats. Si nous avons un bon point de départ en vue de sauver les âmes, nous récolterons de bons résultats plus vite, nous serons plus joyeux. Votre sourire et votre principe conscient apportent largement leur contribution au sein de votre famille, de la société et même à l'agonie, si votre visage est gai tout le monde sera heureux de tourner autour du corps que vous quitterez.

En menant la vie de perfectionnement, vous êtes de plus en plus sereins. Vous méditez à tel point que votre visage doit se modifier. Un sourire s'y épanouit. A ce moment-là, le Monde d'En-Haut vous enseigne également ; au début, quand vous méditez, vous êtes perturbés, anxieux ; mais plus tard lorsque vous devenez purs et légers, vos lèvres semblent toujours esquisser un sourire à votre insu.
Votre visage se modifie à tel point, devient tellement gai, beau que plus tard à l'agonie, vous ne grimacez pas.
Puisque nous nous libérons à chaque instant sur terre, nous n'avons plus de pensées mauvaises, impures mais nous concentrons notre énergie au sommet de la tête pour nous harmoniser avec la lucidité de l'Univers entier ; alors notre visage est toujours gai et non pas triste, tendu. Nos yeux reflètent toujours la compassion, l'amour.


Quand vous voyez clairement que vos yeux ont complètement changé et sont étincelants dans la compassion, votre visage se modifie davantage.
Comme votre principe conscient s'est déjà harmonisé, n'est plus préoccupé par l'avidité, la colère, la stupidité, la tristesse, votre visage doit être gai. Il faut pardonner, effacer toutes les préoccupations du for intérieur.

En toutes choses, il faut placer l'amour, la spiritualité et le pardon en premier, il faut aimer pour chercher l'Amour fondamental du Père Divin.
Si nous ne savons pas aimer, nous ne connaîtrons pas l'Amour de Là-Haut envers nous.


Comment faire pour que l'amour ait une certaine importance, pour que l'amour et la spiritualité puissent se développer ? Nous vivons sur ce globe terrestre ; quel est le plaisir qui égale celui de savoir nous aimer mutuellement, de nous construire mutuellement ? Et qu'est-ce qu'on peut appeler " bonheur " ?
C'est aussi dans l'amour et la spiritualité que nous voyons clairement le bonheur ; nous construisons, nous aimons et nous n'accomplissons pas d'actes destructeurs, négatifs, cela n'apporte pas le bonheur.
Les projets de destruction, négatifs entraînent la perte du bonheur chez les autres et en nous-mêmes. Vous ne vivez pas très longtemps sur terre, quelques dizaines d'années passent en un clin d'oeil.


Si vous ne vous préoccupez pas de vous perfectionner, de vous corriger, qui le fera pour vous ? Si vous ne choisissez pas une voie lucide dans votre vie terrestre ainsi que dans votre vie spirituelle, qui est-ce qui provoque la contradiction entre ces deux vies ? C'est vous-mêmes.
Même si vous êtes milliardaires, si vous vivez pauvres dans votre principe conscient, votre fortune ne sert à rien. Si vous vivez riches dans votre principe conscient, et que vous enrichissiez votre amour infini, vous voyez combien cela est précieux.

En regardant ma vie je vois que je suis vieux, j'ai l'intention de me négliger. Mais aujourd'hui je rencontre ce dharma, je vois que je sais aimer la vie, que je me rajeunis, que je suis un jeune Immortel, une jeune Immortelle, éternellement joyeux, joyeuse en harmonie avec tout le monde à tous les niveaux. Mon sourire plein d'amour aide tout le monde, comme je suis heureux !


Je vois que l'Univers entier est en train de veiller sur moi, de procurer sa pureté et sa légèreté harmonieuse à mon for intérieur pour que mon âme évolue jusqu'à la pureté, la légèreté infinies.
Mon âme est en train de vivre avec la Grande Ame Divine, le Père Divin, dans l'harmonie et le bonheur infini.


Qui m'aime autant que Dieu le Père ? Qui m'aime autant que mon Maître qui est ma propre lucidité? La lucidité est mon Maître, elle me guide, m'aime, m'embrasse, me dorlote, câline mon âme et me construit pour que j'évolue. Votre lucidité est-elle votre Maître ? Plus nous pensons à notre lucidité, plus nous vivons nettement dans la Vérité. La Vérité est-elle votre Maître ?


La Vérité est votre Maître, l'Etre Infini qui vous conduit jusqu'à destination, vous embrasse, vous dorlote, vous construit, vous fait progresser, ne vous abandonne en aucun moment. Alors nous oublions complètement la vieillesse qui est en train de nous menacer et il n'y a plus de vieillesse ; Comme la vie est aisée, joyeuse !

Des paysages célestes " Bông Lai " des Immortels, nous sommes descendus en ce monde, maintenant nous devons retourner à ces paysages célestes, éternels. Comme notre bonheur est grand ! Comme notre âme est fine et légère ! Que convoitez-vous encore sur terre ?

Regardez le corps au moment où les gens le quittent et ce qu'ils peuvent saisir avec leurs dix doigts. C'est pourquoi nous devons les relâcher. Nous ne pouvons rien saisir, donc rien ne nous appartient.
Vous êtes juste un peu trompés dans la vie terrestre ; le Monde d'En-Haut a arrangé cela en vue de guider l'évolution de votre âme.


Vous croyez que le bonheur terrestre est le principal. Ce n'est pas vrai. Cela ne dure qu'un certain temps, puis Monsieur revient à lui-même et Madame revient à elle-même, Monsieur se perfectionne pour son illumination et Madame se perfectionne pour la sienne. C'est clair et net.


Celui qui sait revenir tôt à lui-même, parvient au bonheur. Celui qui ne sait pas revenir tôt à son principe conscient doit toujours s'appuyer sur le milieu extérieur pour pouvoir vivre. S'il n'y a pas de milieu extérieur, ses pensées ne sont pas stables. Ce milieu extérieur, est-il éternel pour nous ? Ou bien est-ce notre principe conscient ?


C'est pourquoi vous devez prendre conscience de cela le plus vite possible, retourner au principe conscient de votre for intérieur et non plus vous tourner vers le milieu extérieur. Vous ne devez pas vous orienter vers le milieu extérieur et provoquer ainsi des obstacles malheureux pour vous-mêmes : plus tard quand vous atteindrez un âge avancé, vous ressentirez un certain dénuement.
Maintenant, nous avons compris. A travers la pratique, chacun de nous cherche à comprendre la Naissance, la Vieillesse, la Maladie, la Mort, comme nous l'avons étudié la semaine dernière. Ce n'est qu'alors que nous voyons que cette Vieillesse a de la valeur, cette vieillesse sait aimer, cette vieillesse nous aide à revenir à l'éternité plus tôt.


Le principe conscient se trouve renforcé en lucidité à la suite de l'entraînement dans la vie terrestre comme dans la voie spirituelle afin qu'elle évolue à l'infini.
Certains disent : " Je suis déjà vieux, je ne peux plus rien faire mais Monsieur TAM me fait toujours des compliments. Pourquoi voit-il que je suis plus heureux que lui " ? C'est parce que je vois que vous êtes âgés, vous me devancez. Maintenant, comment pourrai-je refuser ce vieillissement ? N'est-ce donc pas moi qui suis derrière vous ? Vous avez en plus de votre richesse, votre éveil spirituel actuel, comme c'est précieux ! Vous vous connaissez davantage déjà. Vous vous levez avec courage pour aider les âmes faibles qui ne connaissent pas le chemin pour s'avancer, la voie de libération.

Les jeunes qui n'ont jamais eu mal aux dents, ne savent pas ce qu'est le mal de dents. Mais si on demande aux vieillards ce qu'est le mal de dents, ils l'expliquent très clairement, plus clairement qu'un médecin. Ils savent où l'on a mal, comment la douleur se propage, comment il faut faire ...
Ne sommes-nous pas des Immortels, des Saints en possédant ces connaissances, cette lucidité ?


Nous avons de riches expériences, nous connaissons à l'avance toutes choses parce que nous avons déjà vécu cela. Et ceux qui ne sont pas encore arrivés, disent que nous sommes des Génies, des Saints. Sur terre, on dit que les vieillards ont acquis de nombreuses expériences mais au Royaume des Cieux, on dit qu'ils sont retournés à la nature des Enfants Immortels, à leur lucidité infinie.

Plus nous nous perfectionnons, plus nous avons des expériences. Plus nous nous perfectionnons, plus nous nous sentons joyeux et nous prenons conscience de la valeur du sourire.
Les jeunes disent que le visage de ce vieillard se ride quand il sourit. Mais son sourire est charmant, son charme est rempli de signification, est placé au bon moment, il en est de même pour son sérieux.

Petit à petit, vous verrez que c'est très bien ! Les livres sacrés sans écriture sont en vous et non pas ailleurs.
Vous perdez du temps en allant chercher les livres sacrés ailleurs. Vous n'avez qu'à méditer ; quand vous serez sereins, tout cela se développera en vous et vous vous connaîtrez.


Plus vous vous connaissez, plus vous connaissez l'humanité. Plus vous entrez dans votre principe conscient, plus vous voyez clairement le Palais de Dieu où vous résiderez pour gouverner dans l'avenir, plus vous voyez que vous êtes le Dieu du microcosme, puis vous vous harmoniserez avec toutes les sphères, avec la Grande Ame Divine dans l'amour infini.


Où est la voie spirituelle, mes amis ? Ce n'est qu'à ce moment-là que nous voyons nettement que la voie spirituelle, est l'équilibre ; partout où vous l'apporterez, vous pourrez tout jauger, tout examiner à fond, analyser et tout décomposer clairement, vous ne serez plus bloqués, vous n'aurez plus l'étroitesse d'esprit, mais vous vivrez dans un principe conscient ouvert.
C'est pourquoi dès que vous menez la vie de perfectionnement, vous fermez les yeux pour méditer, vous vous élevez spirituellement, vous quittez le corps par l'âme pour aller rendre hommage au Bouddha.


Qu'est-ce que l'âme ? C'est la pureté, la légèreté et la lucidité. Et cette pureté, légèreté, lucidité quittent le corps, elles doivent s'harmoniser avec Là-Haut pour voir jusqu'où elles vont. C'est pourquoi vous ne renforcez plus la peur en vous mais vous ne savez que quitter le corps.

Je vais jusqu'à l'infini pour apprendre, pour m'harmoniser. Mon infinitude apportera sa contribution à l'Univers entier. Je vivrai dans un principe conscient " sans espace - sans temps ". Je n'aurai plus de passions, ni de tentations, je ne consoliderai plus aucune passion ou rigueur égocentrique dans mon principe conscient.


Je dois accepter de me développer à l'infini. Je remercie Dieu le Père de m'avoir donné un corps complet sensible au chaud et au froid, sachant s'avancer et reculer, sachant raisonner et réfléchir, tout est automatique.
Merci beaucoup à ce corps. C'est grâce à lui que je peux progresser, que je peine beaucoup pour me développer. Pour lui, je pratique la voie spirituelle afin de parvenir à l'équilibre, à la lucidité.

Marchez avec moi, mes amis ! Marchez avec moi, mes amis ! Laissez aller votre principe conscient et marchez avec moi dans  la nuit calme et déserte ! Personne ne vous connaît. Personne ne vous aime. Vous avez bien compris que la lucidité infinie est venue à vous. Elle est votre amie éternelle dans le fond de votre coeur. Elle marche avec vous dans les impasses, dans les ruelles ; dans les moments tragiques, elle a vécu avec vous et dans les moments de bonheur infini dans l'avenir, elle vivra avec vous.

Marchez avec moi, mes amis ! Nous nous aimons les uns les autres, nous nous aidons mutuellement, éternellement pour chercher une voie de libération pour tout le monde. Cette vertu de sacrifice est infiniment précieuse.


Dieu témoigne de votre coeur. Nous ne recherchons pas les profits, nous devons réaliser le principe inhérent à nous-mêmes. Nous ne profitons de personne. Même si nous faisons des sacrifices en abandonnant tout sur terre, nous acceptons cela aussi en échange de la pureté élevée, éternelle afin de sauver l'humanité car nous sommes issus d'une âme faible.
Combien d'âmes faibles sont-elles en train de se disputer dans les scènes de la vie terrestre sans que personne les sauve.


Avec le Non-Etre, vous vivez dans la " Sphère Energie " et vous pouvez communiquer avec tous les êtres à tous les niveaux, en une heure, en une minute. Si vous ne vivez pas dans la " Sphère Energie ", vous ne pouvez jamais communiquer avec les autres en une heure, en une minute, en une fraction de seconde. Si vous vivez dans la " Sphère Energie ", vous pouvez faire mouvoir l'Univers entier.

Ce n'est qu'après avoir marché que vous voyez clairement que vous êtes un être infini. Vous devez travailler à l'infini pour pouvoir réaliser l'amour et la spiritualité, pour pouvoir changer les tendances querelleuses de ce globe terrestre qui commence à tomber en décadence.

Nous le sauvons. Nous le prenons en charge pour construire afin que tout le monde retourne à la Grande Ame Divine, à l'Origine Bien-Aimée.

Marchez avec moi, mes amis ! Et nous ferons davantage de recherches. Je suis votre prédécesseur, j'ai trouvé à quoi vous aspirez, ce que vous souhaitez ; vous l'acquerrez pendant vos heures de méditation. Nous marchons ensemble, nous retournons à nous-mêmes, à la pureté élevée éternelle en nous, nous aimons infiniment. Efforcez-vous de progresser. Puis vous serez moi-même pour marcher avec les amis qui s'engouffrent dans ce monde, qui souffrent, qui se disputent à cause de leur ignorance dans les situations terrestres.
Vous devez marcher puis vous guiderez les autres dans leur marche. C'est pourquoi la peine que nous nous sommes donnée dans notre perfectionnement, n'est jamais perdue.


Ce n'est qu'en méditant que nous pouvons nous libérer de notre karma. Si nous ne méditons pas, nous ne pouvons pas nous libérer de notre karma. Pourquoi ? Parce que si vous avez encore peur de perdre, comment pouvez-vous vous libérer de votre karma ?


Par contre, si vous méditez, vous sentez une élévation de votre énergie au sommet de votre tête ; dans la non-existence, il y a l'existence.
Qu'avez-vous encore à perdre ?


L'énergie du sommet de votre tête est en train de s'élever, cela signifie que vous êtes en train de marcher. Nous sommes dans la circonstance heureuse préétablie de pouvoir voyager ensemble, d'évoluer et d'aimer infiniment. Vous verrez vos existences antérieures, vous verrez où vous étiez, ce que vous avez promis.

Aujourd'hui, Là-Haut vous rappelle cela, vous fait revenir à votre base afin que vous réalisiez vos voeux, pour arriver au but lucide. Les ripostes naissent dans votre for intérieur encore dans l'erreur car vous n'avez pas encore éliminé votre amour propre, vous êtes orgueilleux, vous croyez que vous avez réussi, que vous êtes supérieurs aux autres. C'est pourquoi cette erreur revient souvent en vous, réside en permanence dans votre for intérieur.

Corrigez-vous, débloquez-vous, éliminez cet amour propre, ce caractère obscur puis vous parviendrez au but.

A ce moment-là, vous marcherez, vous marcherez avec Moi, vous marcherez dans l'amour indestructible, c'est infiniment précieux. Vous n'aurez plus d'ignorance égocentrique, mais vous aurez toujours l'amour infini dans votre conscience intérieure.

Aujourd'hui, nous avons eu l'occasion de marcher ensemble pendant un moment sacré pour assimiler les connaissances sur la pureté, la légèreté et les impuretés du for intérieur. Bien que nous n'ayons pas eu beaucoup de temps, j'ai pu vous éveiller en partie pour que vous vous compreniez vous-mêmes davantage.

Nous nous donnons rendez-vous, nous faisons des efforts puis nous apporterons notre contribution à la prochaine réunion.
Merci mes amis.

LƯƠNG SĨ HẰNG

Commenter cet article

testing omnitech support 04/09/2014 14:33

The realization of Dharma Nonbeing is a topic that attracted me always and this is the inner call that tells us the reason for the successes and failures in us. I really want to learn more on this and resolve the confusion.

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog